Découvrez les success stories des freelances !

Pour ceux qui ne les auraient pas encore vues, nous avons sur notre site des pages Sucess Stories qui relatent les belles rencontres qui se sont faites sur Malt !

Depuis un an déjà dans le cadre de missions courtes ou longues, les freelances Malters ont aidé nos clients à concrétiser leurs projets. Du développement d’applications et de sites, de la création d’identité visuelle à la rédaction de contenu web, les missions ne manquent pas sur la plateforme, et donnent lieu à de belles rencontres entre freelances et entreprises ! Vous allez donc tout savoir sur l’histoire de Jérémy et du Parisien, de Vinted à la recherche d’une community manager anglaise… Et nous avons encore bien d’autres histoires de rencontres à vous partager !

P.s : si vous avez envie que l’on raconte l’histoire de votre mission, envoyez-nous un petit mail ;)

Artichaut Coworking : un bureau, non plutôt une « coloc ».

Ouvert depuis le 1er avril, le coworking Artichaut où j’ai travaillé la semaine dernière fait partie de mes coups de coeur !

C’est un espace très beau, décoré avec finesse et sans prétention, il est baigné de lumière et invite au calme; personne ne peut rester insensible face au charme de cet espace. Julie, qui gère les lieux est architecte de métier, et l’on sent bien qu’elle a conçu l’espace avec soin et qu’elle y a mis son âme. L’accueil est chaleureux et comme elle le dit elle-même, cet espace est plus qu’un bureau partagé c’est une colocation entre plusieurs entreprises !

Mes collègues coworkers étaient bien chaleureux, on a chacun travaillé sur nos tâches, tout le monde était bienveillant et faisait attention à ne pas déranger les autres. L’esprit d’Artichaut (qui fait partie des coworkings les plus design du MONDE !) c’est que chaque coworker façonne à sa façon par sa présence, son métier et sa personnalité l’espace où il travaille ! Voilà, pourquoi cet espace de coworking pas comme les autres a un nom – très imagé – qu’on n’oublie pas :) On s’approprie un espace auquel on a accès 24/24 (eh oui chaque coworker a les clés du bureau), parce que l’important chez Artichaut c’est de se sentir comme chez soi !

Il reste encore 3 postes disponibles dans cet espace, vous pouvez bénéficier de la salle de réu, d’un bureau confortable, de collègues agréables et d’un cadre de travail apaisant à partir de 250€/mois ! Rendez-vite visite à Julie pour devenir un nouvel adepte du « colocworking » ;)

 

Gagnez un mois de coworking avec Multiburo !

Vous êtes freelance, indépendant, consultant, bref vous êtes sur Malt et vous avez besoin de bureaux gratuitement pendant 1 mois.

Grâce au Malt Cowork nous vous proposons de gagner un mois de coworking dans les espaces Multiburo de Paris (Gare de Lyon & Neuilly) Nantes et Lille !

Vous voulez participer ? Comment faire pour jouer ?

Alors c’est très simple, il faut nous envoyer un mail à l’adresse : cm@malt.com !

Dans ce petit mail, précisez-nous :

– Votre URL de profil Malt,

– La ville dans laquelle vous souhaitez coworker,

– Votre plus belle anecdote de votre vie de bureau ! (les plus originales et sympathiques seront publiées ;) )

– Un petit mot gentil parce que c’est gratuit !

Vous avez jusqu’au 6 septembre pour participer ! Alors on attend vos mails :)

Pour plus d’informations n’hésitez pas à les demander par mail.

 

Le Malt Cowork débarque à Toulouse !

Le Malt Cowork a décidé de dépasser les frontières de la capitale et s’est installé à Toulouse au Café Jean ! Situé place Jean-Jaurès, juste à côté de la station métro, il offre avec cette situation géographique et son cadre très sympa, un super endroit pour travailler quelques heures. Emmanuelle, notre Responsable Back Office habitant à Toulouse, fait elle aussi le tour des coworking et des coffice où travailler dans la ville rose. Elle nous raconte sa découverte du Café Jean !
Malt Cowork au Café Jean Toulouse

Pour mon rendez-vous avec une freelance d’Malt, cet endroit semblait le plus indiqué. Lorsque je suis arrivé, j’ai pu prendre mon café, mon journal et me poser à une table sur l’étage. J’ai commencé mes tâches quotidiennes au calme tranquillement avant de retrouver Magali.
J’ai pu échanger plus d’une heure avec la freelance sans déranger personne ! 
Je recommande vivement ce Café à nos freelances toulousains :) On peut y travailler tranquillement et sortir de la routine quotidienne du travail à la maison.
Café Jean Toulouse
Les grands plus de ce « coffice » :
– une prise électrique à côté de chaque table (pas de problème de rade de batterie comme ça !),
– une déco super sympa avec de grandes fenêtres qui offre un espace lumineux et spacieux pour travailler,
– une terrasse si l’envie nous prend de prendre le soleil du Sud-Ouest,
– des collations qui sont très bonnes,
– la possibilité de pouvoir se restaurer sur place le midi si l’on reste toute la journée ! 
Le seul et unique bémol :
– il est impossible de téléphoner ou de faire des conférences Skype (la musique même très basse et la configuration des lieux vous empêchent de pouvoir communiquer clairement avec vos interlocuteurs).
Je vais sûrement retourner travailler de temps à autre dans ce café, c’est devenu mon QG pour rencontrer les Malters Toulousains ! Le Malt Cowork sur Toulouse ça ne fait que commencer alors si vous êtes sur la ville rose et que vous fréquentez un espace de coworking que vous voulez nous faire découvrir, n’hésitez pas à inscrire à la Tournée Malt Cowork !

Le coworking chez Start-Way Montrouge c’est comment ?

J’ai passé une semaine à travailler dans les bureaux de Start-Way Montrouge. Comme ma collègue Marie j’habite à 10 minutes à pieds du bureau alors j’ai presque eu l’impression de voyager ! Mais les petites 40 minutes qui me séparent de l’espace ne sont rien tellement il fait bon travailler là-bas :)

Lorsque j’ai fait la visite de l’espace avec Arnaud j’ai tout de suite été frappée par la luminosité et le volume de l’espace. L’open-space et les bureaux sont décorés avec goût, on se croirait dans un loft new-yorkais très lumineux, spacieux et « cosy ». Diverses entreprises partagent l’espace, ce qui favorise le dynamisme et permet de découvrir de nouvelles choses chaque jour !

Start-Way Montrouge

Bon c’est pas tout de jouer les touristes, mais il faut se mettre au travail ! Munie de mon code wifi pour accéder à la fibre et de mon badge je suis prête à coworker !

Bien que mon cadre de travail, mes collègues et mes petites habitudes au bureau m’aient manqués je n’ai pas vu le temps passer. Tout le monde dans l’espace était concentré sur sa tâche, l’ambiance y était studieuse mais agréable, très propice à la concentration. Et puis avoir le soleil qui vous caresse le visage quand vous êtes au bureau c’est top !

Montrouge 2

À la pause déjeuner mes voisins coworkers m’ont invitée à manger avec eux dans la cuisine du coworking. Comme le précise Arnaud l’un des co-fondateurs des espaces de coworking Start-Way, ce qu’il y a de plus enrichissant dans le fait de coworker c’est de partager avec d’autres gens venant d’horizons différents des moments, des expériences, et même des idées pour nourrir nos projets. J’adhère à ce concept de « melting-pot » professionnel qui nous permet de créer des liens ! Si vous voulez casser votre routine professionnelle je vous invite sans hésiter à venir vous installer chez Start-Way Montrouge :)

Vous avez envie de venir coworker chez Start-Way ? Vous voulez travailler en bureau fermé avec votre équipe ou en open-space entouré d’autres boîtes ?

Montrouge 4

Vous pouvez louer un bureau à plein temps toute l’année et disposer d’Internet, de l’imprimante, d’une salle de réunion et de la domiciliation de vos bureaux pour 329€/mois.

Pour ceux qui ont besoin d’un bureau de façon plus ponctuelle vous pouvez opter pour la location de bureau en part time, vous venez ou le matin ou l’après-midi, ou encore 10 jours par mois et profiter de l’espace et de ses services pour 219€/mois.

Et si vous êtes nomade et que vous voulez venir quand le coeur vous en dit, vous pouvez acheter un carnet de 10 tickets (valable pendant un an) qui vous permet de venir de manière ponctuelle dans l’espace de coworking; et vous payez seuleument 250€ pour un an !

L’espace de Montrouge qui fait actuellement 360m2 va bientôt s’agrandir et fera 1200m2 d’ici septembre alors n’attendez plus, visitez vos futurs bureaux !

Après une semaine de Malt Cowork chez Start-Way, je n’ai plus envie de rentrer au bureau ! Mais je vais me consoler en rendant une visite à nos amis de Start-Way Montreuil et Arcueil ;)

Workin’ Paris déjà deux espaces ouverts et ce n’est que le début !

L’équipe de Workin’ Paris depuis 2012 n’a qu’une seule volonté : trouver une autre alternative au travail dans son appartement. Pour faciliter l’accès à des bureaux aux jeunes entreprises et indépendants parisiens ils ont ouvert deux espaces de coworking aux Rue Jean Baptiste Pigalle et Rue Vaugirard… et ce n’est pas fini nous dit William l’un des fondateurs.

Si vous cherchez des bureaux privatifs ou en open-space pour travailler au calme et au frais (oui les bureaux sont climatisés !) considérez que vous avez trouvé votre bonheur. Dans les 350m2 de l’espace à Pigalle vous pourrez profiter du patio, du coin salon pour vous reposer et passer vos appels et de la salle de réunion. L’espace accueille jusqu’à 50 personnes dont de nombreux auto-entrepreneurs et TPME. On doit l’avouer, on a quand même eu un gros coup de coeur pour l’entrée qui en met plein la vue dès l’arrivée et la quiétude du patio ! Nous avons juste un petit bémol sur les problèmes de réseau à l’intérieur.

L’espace de Vaugirard est un petit peu plus grand (360m2) et offre quelques services en plus ! Entre les 8 bureaux privatisés vous trouverez les deux grandes tables de l’open-space où vous pouvez travailler de façon nomade. Il y a deux salles de réunion à votre disposition, une petite cuisine pour vous concocter des petits plats le midi. Chaque mercredi – et le mardi à Pigalle – tous les coworkers se retrouvent pour un petit-déjeuner dans le salon, viennoiseries et convivialité sont à l’honneur. Le truc en plus c’est que vous pouvez également louer une place de parking et même souscrire à un abonnement téléphonique sur ligne fixe ou mobile. Chez Malt avec tout ça, on a presque eu envie de rester là-bas !

Pour profiter de si beaux espaces pas besoin de s’engager, pas d’acompte à verser, vous payez entre 340€ et 800€ par mois et vous travaillez en toute tranquillité !

: Proche St Lazare dans le 9ème ou dans le 15ème.

Prix : À 340€/mois et par poste pour les bureaux nomades, possibilité de venir quand on le veut.

À partir de 800€/mois pour un bureau privatif allant de 2 à 12 personnes.

Les plus : Le parking, la proximité des commerces (Picard, Monop…), les salles de réunions et les services (téléphone, imprimante…)

Workinparis

 

Notre coffice coup de coeur : Le pavillon des canaux !

Dimanche nous avons découvert un espace insolite où travailler pendant l’été ! Travailler chez soi n’est pas toujours facile, on se déconcentre facilement et on a vite fait de se sentir un peu seul sur son canapé. Alors nous pour fuir notre appartement on a décidé d’aller au Pavillon des Canaux.

10472674_803459696351475_830962834132705617_n

Là-bas on s’y sent comme à la maison, dans ce bel espace décoré avec goût vous pouvez travailler allongé dans une baignoire, sur un lit, ou dans d’immenses fauteuils très « comfy ». L’ambiance y est conviviale et l’odeur s’échappant de la cuisine, où sont confectionnées de délicieuses tartes vous obligera à rester plus longtemps que prévu ! Parce qu’au Pavillon des Canaux on travaille en toute détente, mais on peut aussi se régaler en cas de petite (ou grosse) faim. Une fois l’heure de l’apéro vous pouvez y retrouver vos amis sur la belle terrasse face au canal de l’Ourcq.

Chez Malt, ce qu’on a préféré ( à part le gâteau au chocolat ) c’est travailler dans la chambre d’ami le matin, se donner rendez-vous à la pause déjeuner dans la salle à manger et reprendre le travail en nous installant dans la salle de bains ! Tout un programme en effet, et le plus important c’est que pour profiter de cette maison cosy et de la sympathie des hôtes, vous ne payez que vos collations ;)

Pour 2015, le pavillon nous prépare de belles surprises… Nous vous tiendrons informés !

Vous savez ce qu’il vous reste à faire, rendez-vous au 39 quai de Loire près du métro Laumière.

le-pavillondescanaux

 

Le freelance est l’avenir de l’Homme

Deux articles coup sur coup qui parlent de la fin du CDI et de l’avènement du travail en freelance. L’un en français publié il y a 2 jours dans Les Echos, l’autre en anglais publié il y a quelques heures sur CNBC. Deux articles qui sont likés, retweetés, linkedinés… mais qui finalement ne touchent encore que très peu le grand public.

Le premier est intitulé “Le CDI ne fait plus le bonheur » et est écrit par Dennis Pennel, directeur général du Ciett (on découvre, visiblement une organisation réunissant les grands du travail temporaire) et auteur d’un ouvrage paru en septembre dernier “Travailler pour Soi : Quel avenir pour le travail à l’heure de la révolution individualiste ?”. L’article revient sur le mythe que le CDI est la panacée en terme d’emploi. D’abord, les CDI sont de plus en plus courts, la différence avec le travail en freelance s’atténuant donc de plus en plus. D’autre part, Denis Pennel décrit le CDI comme une “servitude volontaire” qui à l’heure du management collaboratif et de la responsabilisation des employés semblent ne plus correspondre aux besoins des entreprises et des employés.

Le deuxième article interpelle le président américain : “Obama, Is the job of the future a freelance one ?”. Là aussi, l’auteur décrit la fin du CDI, ou du moins le déclin de création de nouveaux CDIs dans l’économie actuelle, qui pourrait être vu comme un problème, mais est plutôt le reflet d’une révolution sur le marché du travail. Déjà 1 Américain sur 3, soit 42 millions, travaillent en freelance ! L’auteur décrit aussi, comment le fait de devenir freelance n’est pas vécu comme une fatalité, mais comme un choix, permettant de travailler de chez soi (ou du moins de où on veut), et de gagner en qualité de vie.

image

Ces deux articles, pourtant issus d’auteurs et de pays différents, décrivent parfaitement ce que nous pensons chez Malt. Le monde du travail est en train de vivre une révolution (et le plus étonnant est que, pour l’instant, le grand public, les entreprises, les états ne voient que la partie émergée de l’iceberg). Ce n’est plus de la prospective, mais une réalité. On le voit en regardant les chiffres américains, ils seront même 40% d’américains à travailler en freelance en 2020. En France, le succès du statut auto-entrepreneur a permis à tant de personnes de se lancer. On le voit aussi lorsque on visite dans toute la France les espaces de coworking, véritables ruches pour freelances en développements. On critique les gouvernements américains, européens de ne plus “créer” suffisamment de CDI, mais nous sommes plus en train de vivre une révolution structurelle qu’une crise conjoncturelle. Nous vivons une tendance inéluctable et ceux qui ont déjà pris le pas du freelancing, se sont adaptés à cette évolution, se préparent aujourd’hui au monde de demain. En plus, si le CDI ne fait plus le bonheur, on pourrait dire que le freelancing rend heureux ! on le voit à la rencontre de notre communauté lors des événements Malt.

Bien sûr, les deux auteurs appellent à des nécessaires adaptations des pouvoirs publics et des institutions. Les systèmes de protection sociale, les prêts bancaires, par exemple ont été pensé pour un système 100% CDI. Ce système n’est plus la norme, il faudra donc réformer.

Les auteurs de ces articles appellent aussi à ce qu’ils y aient des intermédiaires, des places de marché, pour se faire rencontrer offre et demande, freelances et entreprises. Il est évident que le travail devenant plus court, fonctionnant par mission plutôt que emploi, des plateformes intermédiaires doivent faciliter la vie des entreprises comme des freelances pour se rencontrer, contractualiser, payer, facturer etc. C’est notre ambition, que Malt soit un moteur et un facilitateur de cette révolution. Nous ne sommes pas les seuls, évidemment, il y a des acteurs existants depuis des années tels que odesk et elance aux Etats-Unis, et qui viennent d’ailleurs d’annoncer leur fusion. Leur modèle est basé essentiellement sur un principe d’enchères inversées, mettant en contact clients américains et freelances de pays à bas coûts (Inde, Pakistan, Philippines, Bangladesh) pour des tâches très simples. Le nôtre est différent, mettant en relation freelances et clients qui peuvent se rencontrer, se parler, et travailler sur des missions plus locales, qui vont durer parfois plusieurs mois, sur des montants importants, ce qui est à notre avis l’essentiel du marché du freelancing dans le monde.

Quoi qu’il en soit, le monde va changer, car le travail va changer. Nos villes seront bouleversées, les états devront se réformer, les transports repensés, etc.

Bienvenue dans le monde de demain. Quelle chance nous avons !

Vincent Huguet (CEO et co-fondateur de Malt)