7 règles d’or pour trouver (et garder) ses clients quand on travaille en freelance

image

Règle numéro 1 : Marketez-vous !

Pour qu’on vous trouve, il faut être visible. Un freelance est une entreprise comme une autre, qui au lieu de marketer un produit, doit marketer ses propres compétences. Quel que soit votre métier, créez-vous un site Internet professionnel pour mettre en valeur vos travaux antérieurs. Présentez-vous, mettez-en avant votre expérience, les clients pour lesquels vous avez travaillé et ajoutez-y un formulaire de contact. Même sans compétences techniques, on peut très simplement créer un site vitrine avec des outils comme wordpress, strickingly etc. Soyez clair, concis et pro ! Remplissez soigneusement et mettez régulièrement à jour vos profils professionnels, Viadeo, Linkedin et n’oubliez pas votre profil malt ;)

image

Règle numéro 2 : Pour trouver, il faut chercher !

N’hésitez pas à démarcher et à proposer vos services de manière proactive. Si vous êtes disponible, dites-le à vos anciens clients, un petit mail ne coûte pas grand-chose et vous rappellera à leur souvenir pour leur prochain projet. Si vous êtes freelance depuis peu, avez-vous pensé à recontacter l’entreprise pour laquelle vous travailliez avant de devenir freelance pour leur proposer vos services ?

Enfin, allez chercher des clients, surtout si vous débutez. Ouvrez votre annuaire et décrochez votre téléphone pour appeler les entreprises qui vous intéressent, envoyez des emails, proposez vos services. C’est beaucoup d’efforts pour de nombreux refus, mais si vous avez peu d’expérience, il vous faudra passer par là. Il suffit d’un oui pour trouver un nouveau client qui vous restera peut-être fidèle pendant plusieurs années !

image

Règle numéro 3 : Accumulez de l’expérience

Si vous ne trouvez pas de missions tout de suite, utilisez intelligemment votre temps libre. Essayez d’accumuler de l’expérience dans votre domaine de compétence. Assistez à des conférences et des événements (vous en trouverez la liste sur des sites comme Meetup), mais pourquoi ne pas aussi proposer vos services à prix réduit à une association dont la mission vous intéresse ? Ou créer un blog pour partager vos connaissances et améliorer le référencement de votre site ? N’hésitez pas à développer et mettre en avant vos projets personnels liés à votre domaine de compétence. Vous êtes graphiste ? Inventez des pubs  pour vos marques préférées pour étoffer votre portfolio. Vous êtes webmaster ? Créez un site sur un sujet qui vous intéresse ! Puis mettez votre travail en avant, sur votre site, sur votre profil Malt (sur lequel vous pouvez aussi demander des recommandations de vos anciens clients), sur les réseaux sociaux etc.afin d’augmenter votre visibilité et votre crédibilité.

image

Règle numéro 4 : Entretenez votre réseau

Vous cherchez ? Dites-le ! Faites-vous imprimer et distribuez vos cartes de visite autour de vous. Sortez de chez vous ! Assistez à des événements, conférences, ateliers liés à votre domaine d’activité. Pensez aux hop-apéro, nous organisons des apéros justement pour que les freelances se rencontrent entre eux et développent leur réseau ! Envoyez des cartes de voeux en fin d’année à vos principaux clients. N’importe quand dans l’année, un petit mail pour demander des nouvelles fait toujours plaisir.

image

Règle numéro 5 : Diversifiez !

Ne vous reposez par sur un petit groupe de clients fidèles. Rien n’est plus dangereux que de laisser son chiffre d’affaires dépendre d’une seule entreprise. Imaginez qu’elle fasse faillite ! En travaillant avec différents clients dans votre portefeuille, vous diminuez vos risques.

image

Règle numéro 6 : Pour fidéliser vos clients, apprenez quand dire “oui” et quand dire “non” !

Mieux vaut refuser une mission que vous n’êtes pas sûr de pouvoir mener à terme dans les délais, plutôt que de décevoir un client. Si vous n’avez pas le temps, dites-le ! Si vous avez des clients avec qui vous travaillez très régulièrement, prévenez-les de vos vacances ou de vos absences, ça évitera les déceptions..

À l’inverse, avant de refuser une mission qui vous intéresse moyen, réfléchissez-y à deux fois : peut-être qu’elle vous ouvrira les portes pour d’autres projets plus intéressants dans l’entreprise concernée, peut-être que sacrifier votre soirée pour dépanner ce client à la dernière minute, vous permettra de le fidéliser pour longtemps.  Voyez votre relation avec chaque client sur le long terme, pas uniquement à travers le prisme de la mission du moment.

image

Règle numéro 7 : quand c’est fini… on recommence

Quand on est freelance, entretenir et développer son portefeuille clients fait partie de son travail quotidien. Dès que vous avez une période un peu calme, utilisez-là pour prospecter, entretenir votre réseau, développer vos compétences. Même si vous pensez avoir suffisamment de missions en perspective, ce n’est jamais du temps perdu d’entretenir et de développer des relations clients. Soyez plutôt fourmi que cigale : pensez à long terme !

Et hop, vous voilà parés ! Si vous avez des questions vous savez où nous trouver…