Comment bien gérer sa réputation sur Malt ?

Votre réputation et les relations que vous tissez avec vos clients sur Malt influent fortement sur votre visibilité. Quelques éléments sont donc à prendre en compte pour être contacté. Continuer la lecture de « Comment bien gérer sa réputation sur Malt ? »

Profil Malt : les premiers pas

La mission de notre moteur de recherche ? Mettre en relation les clients avec les profils des freelances les plus professionnels. Cela passe notamment par des compétences, une description et un portofolio correctement renseignés.

Continuer la lecture de « Profil Malt : les premiers pas »

10 conseils pour avoir le profil freelance parfait sur Malt

On nous demande souvent comment optimiser son profil Malt, comment remonter dans les résultats de recherche, comment augmenter sa visibilité. Voici quelques conseils pour avoir le profil parfait et décrocher plus de missions.

1. Demandez des recommandations

À vos anciens clients, collaborateurs, toute personne avec qui vous avez travaillé et qui est susceptible de vous laisser une recommandation. Pour ça, rendez-vous dans votre tableau bord, onglet « recommandations« .

2. Mettez une photo de profil professionnelle

Oubliez le selfie à contre-jour, les profils qui ont une vraie photo professionnelle sont 3 à 4 fois plus contactés que ceux qui ont un logo ou une image. Prenez le temps de faire faire une photo pro. Si vous êtes à Paris, on organise une fois par mois une journée photo, un photographe professionnel vous fera votre photo dans nos locaux.

3. Choisissez entre 7 et 10 mots clé

Pas la peine de mettre 250 mots-clé, plus vous en avez et plus ils seront dilués par les autres. Choisissez soigneusement les mots-clé que les clients sont susceptibles de chercher et limitez-vous à 7 à 10 mots-clé max.

4. Détaillez vos expériences

Ne vous contentez pas de citer les entreprises pour lesquelles vous avez travaillé. Détaillez le contenu de vos missions et de vos projets dans chaque entreprise.

5. Mettez un portfolio

Même si vous n’êtes pas graphistes, créez un portfolio. Faites des impressions d’écran des projets sur lesquels vous avez travaillés, par exemple des pages que vous avez gérées si vous êtes community manager, des sites que vous avez créés si vous êtes intégrateur etc.

6. Améliorez votre taux de réponse

Quand un client vous écrit, le fait de répondre rapidement améliore votre classement dans les résultats de recherches. À l’inverse, le fait de ne pas répondre ou de mettre longtemps à répondre va vous faire descendre.

7. Améliorez votre taux de conversion

Un freelance qui convertit chaque contact en une mission effectuée sur Malt améliore son taux de conversion et remontera dans les résultats de recherche. Un freelance qui est beaucoup contacté et qui n’effectue pas de missions sur Malt va descendre dans les résultats. C’est un cercle vertueux : plus votre profil est clair, plus vous répondez vite et bien au client, plus vous aurez un bon taux de conversion et plus vous remonterez dans les résultats.

8. Soignez votre titre

Votre titre doit être court et efficace, il doit être le plus proche possible des requêtes que font vos clients potentiels et contenir les mots-clé qu’ils sont susceptibles de chercher.

9. Mettez en avant vos spécificités et mettez votre profil à jour

N’hésitez pas à mettre en avant vos spécificités pour vous différencier des autres freelances. Si vous êtes spécialiste d’un domaine, mettez-le en avant, si vous parlez d’autres langues ou que vous avez une double compétence, parlez-en ! N’oubliez pas aussi de rajouter vos nouvelles missions au fur et à mesure que vous accumulez de l’expérience.

10. Relisez !

Ça semble évident, mais quel que soit votre métier, évitez les fautes d’orthographe et les maladresses de formulation. Soignez votre texte.

Et hop ! Voilà, votre profil est nickel !

Crédit Photo : Ludwig sur Flickr

Comment bien remplir son profil freelance sur Malt ?

Vous avez créé votre profil freelance sur Malt ? C’est un bon début ! Sur la plateforme, votre profil c’est votre vitrine… Il faut donc le chouchouter ! Mais un « bon » profil, c’est quoi au juste ?

Que voit le client en premier ?

Lorsqu’il lance sa recherche, le recruteur arrive d’abord sur les pages de résultats de recherche et ne voit de vous que votre photo, votre nom, votre poste et si vous avez des recommandations. Il faut faire mouche. Dans un premier temps, assurez-vous d’avoir une belle photo (un portrait de vous sur lequel vous êtes professionnel et identifiable) ainsi qu’un intitulé de poste clair. Souvenez-vous d’ailleurs du principe KISS : Keep It Short and Simple ! Ensuite, lancez vos demandes de recommandations à vos contacts professionnels. Il peut s’agir d’anciens clients ou collègues : l’essentiel est qu’ils puissent attester de vos compétences !

Et dans le détail ?

Entrons maintenant dans le vif du sujet : votre profil freelance.

– La description : sans être trop longue, votre description doit expliquer qui vous êtes et ce que vous faites, alors ne la négligez pas ! De même, les rubriques « j’ai travaillé pour » et « j’ai étudié à » sont très importantes. Un profil complet est un profil dont on se souvient… Et c’est aussi un profil que nous pouvons recommander facilement ;)

– Les mots clés : nous conseillons d’en mettre entre 7 et 10. Pour les choisir, faites l’exercice de vous demander par quels mots vous souhaiteriez être contacté, et voilà ! Attention aussi à bien les séparer en tapant sur « entrée ».

– Le portfolio : vous êtes graphiste, DA, développeur front-end ou encore webdesigner ? Mettez vos créations en avant avec le portfolio, c’est un indispensable sur votre profil ! Sur Malt vous pouvez charger jusqu’à 10 visuels, c’est dommage de vous en priver. D’autant que les clients peuvent ne faire apparaître dans les résultats de recherche que les profils freelances ayant un portfolio…

Ça n’a l’air de rien, mais…

Pour se faire repérer sur la plateforme, il convient également d’apparaître en bonne position sur les résultats de recherche. Et là, c’est l’algorithme du moteur de recherche qu’il faut séduire. Pensez donc à mettre votre profil à jour régulièrement, à répondre à toutes les demandes pour soigner votre taux de réponse, et encore une fois, à demander des recommandations. En plus, tous ces éléments ne feront que rassurer votre futur client.

Hop, vous avez toutes les cartes en main !