#PapaFreelance

Aujourd’hui c’est la fête des pères ! Pour l’occasion, découvrez le témoignage d’Arnaud, papa et freelance.

 

Arnaud : Webdesigner Intégrateur consultant web sénior

 

Êtes-vous devenu freelance par rapport à votre(vos) enfant(s) ?

 

Non, je ne suis pas freelance par rapport à ma fille, mais cela a pesé dans mon choix de carrière. La possibilité d’avoir une organisation de vie plus souple entre le pro et le perso fait qu’il est tout de même moins compliqué de gérer le quotidien en freelance plutôt qu’en tant que salarié, pour moi en tout cas.

 

Pouvez-vous nous donner quelques exemples personnels des pires/meilleurs moments du freelancing en tant que papa ?

 

Pire moment, si j’ai besoin d’appeler un client et que je garde ma fille en même temps… La grosse crainte qu’elle se réveille en pleurant par exemple. Mais cela n’arrive quasiment jamais :) . Rattraper les journées de travail le soir si la journée a été sportive avec ma fille et que je n’ai pas eu assez de temps pour mon travail… difficile.
Les meilleurs moments ne se comptent pas tellement ils sont nombreux. Voir grandir son enfant au quotidien et pouvoir en profiter tous les jours, je pense que cela n’a pas de prix de nos jours.
Simplement se recentrer autour de l’essentiel, sa famille et le bien-être de chacun.

 

Quels sont les trucs et astuces que vous avez développés/appris en tant que papa freelance ?

 

Calquer son temps de travail sur le rythme de l’enfant. Quand elle dort je travaille efficacement. Quand elle est réveillée, c’est une autre histoire.

 

 Crédit photo : Paul Kline sur Flickr