Hop-apéro le 17 mars à Paris !

Vous l’attendiez depuis quelques temps et il arrive en même temps que le printemps : le prochain hop-apéro aura lieu

le 17 mars prochain à partir de 19h !

On vous attend nombreux dans le magnifique espace tout beau tout neuf de

 Remix Coworking

24 Cour des Petites Écuries, 75010 Paris 

Screen Shot 2015-01-15 at 11.27.57

N’hésitez pas à partager cet événement avec vos amis freelances, même s’ils ne connaissent pas encore Malt. Ce sera l’occasion de faire de belles rencontres entre freelances et de discuter avec l’équipe Malt, vous pourrez nous poser toutes les questions qui vous passent par la tête ! Vous découvrirez aussi les nouveaux locaux de Remix Coworking, un super espace de coworking dans le 10e arrondissement.

C’est gratuit, mais l’inscription est obligatoire !

Crédit photo : The Vault DFW sur Flickr

Résultat du sondage : les freelances sont-ils heureux ?

Vous avez été 250 à répondre à toutes les questions de notre sondage « Les freelances sont-ils heureux », à nous dire pourquoi vous étiez freelance, ce que vous aimiez dans votre vie de freelance (ne pas avoir de chef ! ), ce que vous aimiez moins (ne pas avoir de clients ! ). Voici les résultats que nous sommes très contents de pouvoir partager avec vous :

C’est la liberté de travailler comme bon leur semble qui a motivé les choix de devenir freelance des interrogés. La plupart d’entre eux ont choisi librement de devenir freelance et non par contrainte. 

Principales raisons de devenir freelance

Et aujourd’hui, c’est toujours la liberté de s’organiser librement (80%) et l’absence de lien hiérarchique (60%) qui apparaissent aux freelances comme les plus grands avantages de leur statut. 

Les raisons qui font aimer le statut de freelanceCependant, tout n’est pas toujours rose dans la vie de freelance. Les principales difficultés au quotidien résident dans le fait  de trouver des clients (52%) et surtout, de trouver des clients qui payent (12%). 

La majorité des freelances ayant répondu au sondage ne souhaitent pas pour autant redevenir salariés, et ce, même si un poste en CDI leur était proposé. Beaucoup jugent leur situation actuelle meilleure par rapport à celle qu’ils connaissaient lors de leurs expériences précédentes.

Reaction des freelances si on leur proposait un CDI

Avec une croissance de 85 % ces dix dernières années, le « phénomène freelance » est assez récent, donnée confirmée par ce sondage. Plus de 70% des freelances inscrits sur Malt se sont lancés il y a moins de 5 ans et les « moins de 35 ans » représentent plus de 60% des sondés.

L'age des freelances en France

 

Et voilà ! La plupart des freelances sont donc heureux et c’est ce qui compte…

 Image : Disney, Le livre de la jungle

Devenez contributeur sur le blog d’Malt

Vous avez envie de partager avec d’autres freelances votre expérience, votre quotidien de freelance, les outils que vous utilisez, des trucs et astuces sur votre métier ou votre façon de travailler et de vous organiser ?

Votre article peut être publié sur le blog Malt, ce qui lui assurera une belle visibilité dans notre communauté de plus de 9000 freelances. 

Pour cela, proposez votre article en nous l’envoyant par email avec comme objet « Proposition d’article blog ». S’il est sélectionné, il sera publié sur No Cravate !

Attention, pour avoir toutes les chances que votre article soit sélectionné et publié, respectez bien les consignes : 

  • Le sujet de votre article doit être en rapport avec la ligne éditoriale du blog (vie de freelance, conseil aux freelances, conseils d’organisation, partage d’informations sur le freelancing, nouvelles façons de travailler etc.) 
  • Votre article doit être orignal et ne doit avoir été publié sur aucun autre site ou blog. 
  • Si vous avez toutefois un blog ou site personnel, votre article pourra être publié sur votre blog, 24h après sa publication sur No Cravate. 
  • Merci d’envoyer votre article sous format Word et sans faute d’orthographe. 
  • En en tête du document, faites figurer : 
    • Votre prénom et si vous le souhaitez, votre nom
    • Les liens que vous souhaitez mettre en avant (vers votre site, blog, compte twitter…) 3 liens maximum. 
    • Une photo de vous si vous le souhaitez. 
  • Chaque article devra être envoyé avec une belle image ou photo libre de droit, prise par vous ou dont vous possédez les droits, qui illustrera le thème de l’article. 

Malt se réserve le droit d’accepter, de modifier (avec votre accord) ou de refuser chaque article envoyé, si nous ne vous avons pas répondu dans les trois semaines, c’est que malheureusement, votre article n’a pas été accepté.

Bon courage et à vos stylos !

Crédit Photo : David Joyce sur Flick « My work desk ». 

Malt change de look !

Malt a aujourd’hui 1 an et demi, une communauté de plus de 4600 freelances, et plus de 2000 entreprises. Pour cet anniversaire, nous avons travaillé depuis quelques semaines pour inaugurer aujourd’hui un nouveau design et des nouvelles fonctionnalités.

Le site avait jusqu’ici très peu évolué en terme de présentation, nous avons repensé le design de la page d’accueil, des résultats de recherche, des pages profil freelances. Et pour mieux présenter comment fonctionne malt, nous avons créé une vidéo :

 

Quelles sont les fonctionnalités du nouveau Malt ?

  • Votre temps de réponse est désormais affiché, plus vous répondez vite, plus vous augmentez vos chances d’être contacté.
  • Dans votre nouveau tableau de bord vous pouvez voir combien de personnes ont consulté votre profil
  • Vous savez combien de chiffre d’affaires vous avez réalisé au total grâce à vos missions Malt
  • Et c’est plus beau !

Ce redesign est aussi l’occasion de lancer un partenariat très important avec AXA : toutes les missions réalisées sur Malt sont désormais assurées automatiquement (Propriété intellectuelle, confidentialité, bugs, responsabilité civile, etc). Malt sécurisait déjà la partie contractualisation d’une mission, ainsi que le paiement, vous êtes maintenant totalement couverts !

La communauté malt grandit de jour en jour, et malt permet aujourd’hui à des entreprises formidables et des freelances extraordinaires de se rencontrer et collaborer ensemble !

Et hop, 2015 s’annonce bien pour les freelances avec Malt !

Devenir freelance, quelques conseils financiers avant de faire le grand saut

En secret, vous rêvez de passer freelance depuis un petit moment déjà, mais voilà, le risque, le salaire, l’URSAFF, les charges, les clients… C’est plus fort que vous, vous avez peur de finir ruiné, vous n’osez pas. Bonne nouvelle, cet article de FORBES, que nous avons résumé en français, devrait vous aider à sauter le pas…

4 employés sur 5 aspirent à devenir freelances et 36% de ceux qui sont freelances en plus de leur travail voudraient l’être à plein temps, selon une étude réalisée par Freelancers Union. Une statistique pas vraiment surprenante, compte tenu des avantages du freelancing, notamment de la flexibilité de l’emploi du temps (la 2e cause du choix du freelancing pour 42% des freelances interrogés, la première étant la possibilité de gagner plus d’argent).

Mais le freelance est aussi sujet à un revenu irrégulier, et trouver des clients n’est pas toujours évident, comme l’expliquent la moitié des participants au sondage.

Si vous êtes un CDI aspirant à la vie de freelance, mais que la peur d’une perte de revenus vous effraie, voilà quelques conseils qui devraient vous aider à surmonter votre peur financière

 

Avant de vous lancer en freelance, assurez vos arrières

 

Que vous vouliez devenir prof de yoga ou lancer une application mobile, gardez en tête que devenir freelance signifie lancer votre entreprise. Pour lancer une entreprise, vous devez garder un état d’esprit « business ». C’est important de ne pas l’oublier et de mettre en place des systèmes qui vous permettront d’assurer financièrement votre entreprise, sans que vous épuisiez votre énergie à stresser toute la journée sur des problèmes d’argent.

 

Constituez une épargne d’urgence

 

Mettez de côté l’équivalent de 6 mois de vie quotidienne (loyer, transports, alimentation…). En cas de problème, vous savez que vous avez de quoi vous retourner.

 

Réduisez vos risques financiers avant de démissionner

 

Pouvez-vous réduire votre temps de travail actuel de quelques heures et les utiliser pour trouver des clients ? Pouvez-vous effectuer quelques missions en freelance avant de démissionner, afin d’avoir déjà quelques clients ? Cela vous permettrait d’assurer un petit revenu de base dès le début de votre entreprise et de limiter votre risque financier…

 

Revoyez votre budget et mettez de côté ce dont vous avez besoin pour votre lancement en freelance

 

Diminuez les dépenses inutiles et prévoyez de quoi assurer votre vie quotidienne les deux-trois premiers mois (en plus de l’épargne d’urgence). Faites une estimation honnête de votre budget mensuel, une projection réaliste du temps qu’il vous faudra pour trouver suffisamment de clients pour couvrir ce budget. Ayez un chiffre concret en tête, 5000, 7000, 10 000€, si c’est ce qu’il vous faut pour vous lancer, mettez cet argent de côté (en plus de votre épargne d’urgence) !

Cette somme vous permet de vous lancer sans risque. Si votre carrière freelance ne décolle pas, vous aurez de quoi retomber sur vos pattes le temps de trouver un travail, il ne vous reste donc plus qu’une seule étape : la démission !

 Lire l’article complet et en VO 

 

Découvrez les success stories des freelances !

Pour ceux qui ne les auraient pas encore vues, nous avons sur notre site des pages Sucess Stories qui relatent les belles rencontres qui se sont faites sur Malt !

Depuis un an déjà dans le cadre de missions courtes ou longues, les freelances Malters ont aidé nos clients à concrétiser leurs projets. Du développement d’applications et de sites, de la création d’identité visuelle à la rédaction de contenu web, les missions ne manquent pas sur la plateforme, et donnent lieu à de belles rencontres entre freelances et entreprises ! Vous allez donc tout savoir sur l’histoire de Jérémy et du Parisien, de Vinted à la recherche d’une community manager anglaise… Et nous avons encore bien d’autres histoires de rencontres à vous partager !

P.s : si vous avez envie que l’on raconte l’histoire de votre mission, envoyez-nous un petit mail ;)

Une seconde formation Docker pour la rentrée !

Pendant vos vacances, on prépare la rentrée chez Malt ! On vous a organisé quelques ateliers intéressants pour démarrer le dernier trimestre sur les chapeaux de roue. Inscrivez-vous vite, car pour préserver l’efficacité de l’atelier, le nombre de places et limité à une dizaine de personnes  à chaque fois !

Screen Shot 2014-08-01 at 12.14.28Suite au succès de l’atelier Docker de Juillet avec David Gageot, on remet ça le 7 octobre !

Docker est en passe de devenir LA technologie incontournable de containerisation.
Vous déployez des applications sur votre propre infrastructure ou dans le cloud ?
Vous souhaitez reproduire votre infrastructure de production pour des tests manuels ou automatisés ?
Vous voulez découper vos applications en micro-services ?
Docker peut vous aider !

Venez découvrir Docker expliqué par un développeur pour des développeurs, à travers un soupçon de théorie, mais surtout des démonstrations et des Travaux Pratiques.

[btn type= »default or primary or success or info or warning or danger or link » link= »http://malt-event.strikingly.com/#inscription »]Je m’inscris ![/btn]

 

Workin’ Paris déjà deux espaces ouverts et ce n’est que le début !

L’équipe de Workin’ Paris depuis 2012 n’a qu’une seule volonté : trouver une autre alternative au travail dans son appartement. Pour faciliter l’accès à des bureaux aux jeunes entreprises et indépendants parisiens ils ont ouvert deux espaces de coworking aux Rue Jean Baptiste Pigalle et Rue Vaugirard… et ce n’est pas fini nous dit William l’un des fondateurs.

Si vous cherchez des bureaux privatifs ou en open-space pour travailler au calme et au frais (oui les bureaux sont climatisés !) considérez que vous avez trouvé votre bonheur. Dans les 350m2 de l’espace à Pigalle vous pourrez profiter du patio, du coin salon pour vous reposer et passer vos appels et de la salle de réunion. L’espace accueille jusqu’à 50 personnes dont de nombreux auto-entrepreneurs et TPME. On doit l’avouer, on a quand même eu un gros coup de coeur pour l’entrée qui en met plein la vue dès l’arrivée et la quiétude du patio ! Nous avons juste un petit bémol sur les problèmes de réseau à l’intérieur.

L’espace de Vaugirard est un petit peu plus grand (360m2) et offre quelques services en plus ! Entre les 8 bureaux privatisés vous trouverez les deux grandes tables de l’open-space où vous pouvez travailler de façon nomade. Il y a deux salles de réunion à votre disposition, une petite cuisine pour vous concocter des petits plats le midi. Chaque mercredi – et le mardi à Pigalle – tous les coworkers se retrouvent pour un petit-déjeuner dans le salon, viennoiseries et convivialité sont à l’honneur. Le truc en plus c’est que vous pouvez également louer une place de parking et même souscrire à un abonnement téléphonique sur ligne fixe ou mobile. Chez Malt avec tout ça, on a presque eu envie de rester là-bas !

Pour profiter de si beaux espaces pas besoin de s’engager, pas d’acompte à verser, vous payez entre 340€ et 800€ par mois et vous travaillez en toute tranquillité !

: Proche St Lazare dans le 9ème ou dans le 15ème.

Prix : À 340€/mois et par poste pour les bureaux nomades, possibilité de venir quand on le veut.

À partir de 800€/mois pour un bureau privatif allant de 2 à 12 personnes.

Les plus : Le parking, la proximité des commerces (Picard, Monop…), les salles de réunions et les services (téléphone, imprimante…)

Workinparis

 

7 règles d’or pour trouver (et garder) ses clients quand on travaille en freelance

image

Règle numéro 1 : Marketez-vous !

Pour qu’on vous trouve, il faut être visible. Un freelance est une entreprise comme une autre, qui au lieu de marketer un produit, doit marketer ses propres compétences. Quel que soit votre métier, créez-vous un site Internet professionnel pour mettre en valeur vos travaux antérieurs. Présentez-vous, mettez-en avant votre expérience, les clients pour lesquels vous avez travaillé et ajoutez-y un formulaire de contact. Même sans compétences techniques, on peut très simplement créer un site vitrine avec des outils comme wordpress, strickingly etc. Soyez clair, concis et pro ! Remplissez soigneusement et mettez régulièrement à jour vos profils professionnels, Viadeo, Linkedin et n’oubliez pas votre profil malt ;)

image

Règle numéro 2 : Pour trouver, il faut chercher !

N’hésitez pas à démarcher et à proposer vos services de manière proactive. Si vous êtes disponible, dites-le à vos anciens clients, un petit mail ne coûte pas grand-chose et vous rappellera à leur souvenir pour leur prochain projet. Si vous êtes freelance depuis peu, avez-vous pensé à recontacter l’entreprise pour laquelle vous travailliez avant de devenir freelance pour leur proposer vos services ?

Enfin, allez chercher des clients, surtout si vous débutez. Ouvrez votre annuaire et décrochez votre téléphone pour appeler les entreprises qui vous intéressent, envoyez des emails, proposez vos services. C’est beaucoup d’efforts pour de nombreux refus, mais si vous avez peu d’expérience, il vous faudra passer par là. Il suffit d’un oui pour trouver un nouveau client qui vous restera peut-être fidèle pendant plusieurs années !

image

Règle numéro 3 : Accumulez de l’expérience

Si vous ne trouvez pas de missions tout de suite, utilisez intelligemment votre temps libre. Essayez d’accumuler de l’expérience dans votre domaine de compétence. Assistez à des conférences et des événements (vous en trouverez la liste sur des sites comme Meetup), mais pourquoi ne pas aussi proposer vos services à prix réduit à une association dont la mission vous intéresse ? Ou créer un blog pour partager vos connaissances et améliorer le référencement de votre site ? N’hésitez pas à développer et mettre en avant vos projets personnels liés à votre domaine de compétence. Vous êtes graphiste ? Inventez des pubs  pour vos marques préférées pour étoffer votre portfolio. Vous êtes webmaster ? Créez un site sur un sujet qui vous intéresse ! Puis mettez votre travail en avant, sur votre site, sur votre profil Malt (sur lequel vous pouvez aussi demander des recommandations de vos anciens clients), sur les réseaux sociaux etc.afin d’augmenter votre visibilité et votre crédibilité.

image

Règle numéro 4 : Entretenez votre réseau

Vous cherchez ? Dites-le ! Faites-vous imprimer et distribuez vos cartes de visite autour de vous. Sortez de chez vous ! Assistez à des événements, conférences, ateliers liés à votre domaine d’activité. Pensez aux hop-apéro, nous organisons des apéros justement pour que les freelances se rencontrent entre eux et développent leur réseau ! Envoyez des cartes de voeux en fin d’année à vos principaux clients. N’importe quand dans l’année, un petit mail pour demander des nouvelles fait toujours plaisir.

image

Règle numéro 5 : Diversifiez !

Ne vous reposez par sur un petit groupe de clients fidèles. Rien n’est plus dangereux que de laisser son chiffre d’affaires dépendre d’une seule entreprise. Imaginez qu’elle fasse faillite ! En travaillant avec différents clients dans votre portefeuille, vous diminuez vos risques.

image

Règle numéro 6 : Pour fidéliser vos clients, apprenez quand dire “oui” et quand dire “non” !

Mieux vaut refuser une mission que vous n’êtes pas sûr de pouvoir mener à terme dans les délais, plutôt que de décevoir un client. Si vous n’avez pas le temps, dites-le ! Si vous avez des clients avec qui vous travaillez très régulièrement, prévenez-les de vos vacances ou de vos absences, ça évitera les déceptions..

À l’inverse, avant de refuser une mission qui vous intéresse moyen, réfléchissez-y à deux fois : peut-être qu’elle vous ouvrira les portes pour d’autres projets plus intéressants dans l’entreprise concernée, peut-être que sacrifier votre soirée pour dépanner ce client à la dernière minute, vous permettra de le fidéliser pour longtemps.  Voyez votre relation avec chaque client sur le long terme, pas uniquement à travers le prisme de la mission du moment.

image

Règle numéro 7 : quand c’est fini… on recommence

Quand on est freelance, entretenir et développer son portefeuille clients fait partie de son travail quotidien. Dès que vous avez une période un peu calme, utilisez-là pour prospecter, entretenir votre réseau, développer vos compétences. Même si vous pensez avoir suffisamment de missions en perspective, ce n’est jamais du temps perdu d’entretenir et de développer des relations clients. Soyez plutôt fourmi que cigale : pensez à long terme !

Et hop, vous voilà parés ! Si vous avez des questions vous savez où nous trouver…

 

 

Auto-entrepreneurs, qu’est ce qui change en octobre 2014 ?

Suite au décret (n° 2014-628) du 17 juin 2014, la dématérialisation et le paiement des cotisations sociales des travailleurs indépendants, entrera en vigueur le 1er octobre 2014.

À cette date, tous les auto-entrepreneurs et travailleurs indépendants ne pourront plus déclarer leur chiffre d’affaires par courrier postal. Plus de possibilité donc d’envoyer un chèque et de remplir manuellement (une masse) de paperasse, sous peine de pénalités financières ! Pour ceux qui avaient déjà l’habitude de faire cette déclaration en ligne, rien ne changera, rassurez-vous.

On est sûrs cependant chez Malt, que vous déclariez déjà tous vos cotisations en ligne, c’est un beau geste pour la planète de surcroît ;)

Capture d’écran 2014-08-11 à 16.06.23Marion Gonthier

Community Manager chez Malt