Sécuriser son contrat en tant que freelance : comment en définir les termes ?

Preuve irréfutable pour vous couvrir, un contrat écrit est la seule preuve tangible d’un accord entre deux partis. Pour définir son contenu, et même si les normes diffèrent d’un métier à l’autre, nous vous conseillons de passer par une règle simple : qui, quoi, quand, où, comment et combien ? 📝

Quoi et qui : les modalités principales et spécifiques

En plus d’indiquer ce que vous allez réaliser dans le cadre de la mission et le montant s’y rapportant, précisez aussi ce que vous attendez de votre client. Par exemple, indiquez le nombre d’aller-retour acceptés ainsi que les dates clés pour les validations du client. Si, au cours de la mission, il ne les respecte pas, des frais supplémentaires pourront s’ajouter.

Pensez aussi à spécifier des aspects comme une possible clause de non-compétitivité, les dépenses professionnelles liées à la mission, la propriété intellectuelle des livrables…

Sur Malt, vous disposez d’une rubrique « mentions spécifiques » lorsque vous remplissez l’onglet « informations de mon entreprise ». Cet encart est très important car il vous permet de mentionner des précisons pour l’après-mission, par exemple : les conditions de SAV,  les cessions de droits, la durée de maintenance… Précisez aussi les mentions de droit d’auteur qui sont importantes !

Quand : deadline(s)

Poser la temporalité de la mission :

  • Si vous travaillez en régie, quelle est la quantité de jours travaillés à prévoir ?
  • Quelle est la date de fin de mission ?
  • Quelles sont les milestones ?
  • A quels moments interviennent les phases de tests, de validation, les réunions etc. ?
  • Est-ce qu’une certaine souplesse est possible ?
  • La deadline coïncide-t-elle avec des événements extérieurs ou périphériques à la mission ? Le client peut-il avoir une incidence sur ces événements ?
  • Une période de SAV est-elle à prévoir ?

Où : le périmètre d’action

Définissez le(s) livrable(s) attendu(s) sans être exhaustif/ve :

  • Qu’allez-vous concevoir, coder, designer, maquetter, photographier, rédiger, tester, mesurer etc. ?
  • Quantifier les livrables : combien de livrables, d’heures passées, de mots/signes, de déclinaisons etc. ?
  • Quelles sont les caractéristiques des livrables : formats, procédures à prendre en comptes, dimensions particulières etc. ?
  • Où et comment seront produit, livrés, préparés, installés etc. les livrables ?
  • Quel est le process général de la mission (fréquence des réunions, milestones, phases de tests… ) ?

Comment : implication du client

  • Quel est l’indicateur permettant de recevoir la validation du client ?
  • Le client doit-il donner sa validation lors de certaines étapes ou juste à la fin de la mission ?
  • Est-il utile de fixer des deadlines pour les éventuels retours à la mi-parcours ?
  • Quelle est la marche à suivre si le client ne répond pas alors que sa validation est nécessaire ?
  • Après validation, comment prendre en compte de nouveaux retours ?

Combien : structurer le paiement

Deux options s’offrent à vous : le paiement en plusieurs fois ou bien en une seule. En général, la façon dont vous allez être payé(e) dépend de votre profession et de la mission : longue, courte, récurrente, one shot…

Le paiement en plusieurs fois vous permet d’uniformiser votre flux de trésorerie et couvre les dépenses éventuelles inhérentes à la mission. Quant au paiement en une seule fois, il s’avère pratique pour un projet court.

Le contrat doit clairement préciser quand le paiement sera effectué et ce qui doit se passer si le paiement est en retard. Vous pouvez inclure une période d’indulgence et/ou des frais de retard (qui peut être un pourcentage sur le total de la mission).


Le devis numérique : une réelle efficacité

Sur Malt, une fois le devis rédigé, vous avez la possibilité de l’envoyer en ligne pour validation au client. Plus besoin de signature manuscrite, la validation la remplace !

Vous pouvez ensuite retrouver à tout moment votre devis dans l’onglet « Missions », tout comme votre client.

Si vous avez une modification à effectuer, vous pouvez aussi abandonner l’avenant papier. Votre devis est modifiable à tout moment et autant de fois que vous le souhaitez jusqu’à la fin de la mission. Une simple validation du client sera nécessaire pour accepter cette modification.

De même, si vous effectuez une mission longue, vous pouvez fractionner et créer plusieurs devis, un par mois par exemple, de façon à étaler le paiement. Dans ce cas, pensez bien à faire tous les devis en même temps de façon à ce que votre client puisse les valider en une seule fois, marquant l’engagement sur les mois à venir. Cette façon de faire vous apportera 2 avantages :

    • L’activation d’une statistique de fidélisation qui vous permettra d’être plus visible dans les résultats de recherche Malt
    • Des frais moins élevés: Malt fonctionne avec un système de commission dégressive, ce qui vous permet de facilement travailler avec votre client sur le long terme, tout en bénéficiant des services Malt. A partir du moment où vous cumulé 3 mois d’ancienneté avec un client, les frais passent de 10 à 5% HT après le 3ème mois

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *