Dernière escale lyonnaise, je suis invitée chez Mounir qui a souhaité me montrer son espace de travail, cadre le plus inspirant pour lui. 

Hello Mounir ! Parlez-moi un peu de vous :

Bonjour, je m’appelle Mounir, je suis passionné par le design et suis Graphic Designer UI UX, Web & Motion depuis 2008.
J’ai fait mes études à Aries Grenoble, une école de design. J’ai ensuite travaillé en agence pendant 6 ans, d’abord à Grenoble, puis ensuite à Lyon. Je suis freelance depuis 2015 et travaille pour des clients en France et en Europe.

Quand avez-vous décidé de devenir freelance ?

Je n’étais plus suffisamment épanoui en agence et la vie de freelance me tentait beaucoup. Je voulais travailler avec d’autres clients, explorer d’autres domaines de compétences, être libre de choisir mes projets et d’aménager mon emploi du temps.

Pouvez-vous me donner votre vision du métier de webdesigner ? 

J’apprécie particulièrement deux choses. D’une part, l’UI/UX car ça me plait de trouver des solutions pour que le système soit clair, à la fois fluide et visuel pour l’utilisateur. D’autre part, le Motion Design qui consiste à expliquer avec des images et du son le message que souhaite faire passer le client. Il y a souvent un côté fun dans mes projets motion, ce qui rend le travail encore plus plaisant !

15053398_10154114130430687_351943125_o

Parlez-moi de vos compétences et expériences ? 

Récemment, j’ai fait de l’UI/UX pour l’application de Toosla. La CTO a recruté l’ensemble de ses intervenants sur Malt et cela a été un plaisir de travailler avec des personnes qui connaissent bien leur métier. J’ai travaillé à distance et ai été surpris de voir que cela fonctionnait aussi bien ! Nous étions entre 5 et 6 personnes sur le projet, avec une vraie pluridisciplinarité de compétences. C’est vraiment intéressant de se retrouver investi dans un projet pour lequel on part de zéro et de pouvoir suivre son évolution jusqu’au résultat final.

Quel est le projet sur lequel vous avez préféré travailler ? 

J’ai eu l’opportunité de travailler avec de grandes entreprises. Ce qui est étrange, c’est de se dire qu’on travaille chez soi depuis son bureau, pour de très grosses sociétés.
Deux projets m’ont particulièrement plu. J’ai travaillé à la réalisation d’un motion design sur les objets connectés pour Orange, j’ai repoussé les limites de ma connaissance sur ce projet. Par ailleurs, Vinci Autoroutes m’a sollicité pour réaliser une série de 6 motion designs portant sur l’autoroute du futur. C’était un challenge très fun que de mettre en images le futur.

Quelle est votre approche pour chaque nouveau projet ?

Je vois chaque projet comme un challenge et pour chacun des solutions à apporter dans le but de répondre aux besoins du client. Je suis à chaque fois excité à l’idée de trouver quelle solution mettre en place, de développer de nouvelles techniques et donc de parfaire mes compétences. Cela me pousse à apprendre à utiliser de nouveaux outils afin de trouver des solutions pour chaque projet.

Depuis que vous êtes inscrit, avez-vous eu beaucoup de sollicitations clients ? Combien de projets avez-vous mené ?

Je me suis inscrit sur Malt au mois d’avril 2016 et depuis j’ai fait une vingtaine de missions. La plateforme a changé ma vie de freelance. Je n’ai plus à chercher de clients, ils viennent me solliciter directement sur Malt et j’ai des projets tout le temps. Je ne pensais pas que cela irait si vite !

Quel est l’endroit où vous préférez travailler ?  

Je préfère travailler chez moi car j’ai tous mes outils à disposition.

Avez-vous des projets personnels sur lesquels vous vous investissez à côté ?

Je produis de la musique électronique, je compose mes propres morceaux. C’est d’ailleurs quelque chose que j’aimerais développer davantage car c’est une passion.
Par ailleurs, en 2017 je vais partir avec tout mon matériel et travailler à distance depuis différents pays. Mon objectif est de faire un pays tous les trois mois !

SI vous n’étiez pas webdesigner, quel aurait été votre job de rêve, votre projet fou ?

Je me serais investi à fond dans la musique.

Comment avez-vous découvert Malt ?

J’ai découvert la plateforme en faisant de la veille. Malt me paraissait vraiment sérieux. A chaque fois que je me connecte, j’ai l’impression que de nouvelles features sont sorties ! Quand il y a des petits bugs, ils sont très rapidement résolus. L’autre point très plaisant, ce sont les délais de paiement rapides. Je tire un super bilan de Malt.

Un petit mot de la fin ? 

Je donnerais un conseil : quand on est freelance, il est important de travailler chez soi comme si on était en agence et donc de rester très organisé et structuré dans sa façon de travailler et ne pas s’éparpiller.

Et pour terminer cette interview… Un petit portrait chinois ! 

Quel est le vêtement qui vous caractérise le mieux ?
Un blouson en cuir.

Si vous étiez un plat ?
Une raclette.

Si vous étiez un objet ?
Un ordinateur.

Si vous étiez une chanson ?
Black Sabbath – Black Sabbath

Si vous étiez un film ?
Le Château Ambulant.

Si vous étiez un mot ?
Création.

Si vous étiez une devise ?
Scio me nihil scire.

Si vous étiez un lieu ?
A la campagne.

Si vous étiez un loisir ?
La musique.

Si vous étiez un pays ?
Tous les pays à la fois car je veux tous les visiter !

Si vous étiez une ville ?
Londres ou Berlin ou… Amsterdam !

Si vous étiez un voyage ?
Le tour du monde.