Les 15 livres à lire pour comprendre le futur du travail et la montée du freelancing

Freelancing, intelligence artificielle, automatisation… Pour mieux comprendre ces sujets, nous avons compilé pour vous une liste des 15 livres à lire sur le futur du travail.

  1. Eloge du carburateur : Essai sur le sens et la valeur du travail, Matthew Crawford, 2010.

“Retour aux fondamentaux. La caisse du moteur est fêlée, on voit le carburateur. Il est temps de tout démonter et de mettre les mains dans le cambouis…”. Matthew Crawford, l’auteur de Éloge du carburateur, avait un travail “intellectuel” dans un think tank à Washington. Mais frappé par l’ennui et la dépression, il a alors entamé une reconversion professionnelle pour ouvrir un atelier de réparation de motos. Mêlant récit personnel et réflexions philosophiques, Crawford offre une réflexion passionnante sur le sens et la valeur du travail dans nos sociétés occidentales. Le travail manuel et artisanal, comme l’apprentissage d’un instrument de musique ou d’une langue étrangère, structurent notre attention et nous obligent à sortir de nous. Pour lui, l’avenir du travail sera sans doute un retour vers notre passé artisanal.

2. Travail, la soif de la liberté : Comment les start-uppers, slashers, co-workers réinventent le travail, Denis Pennel, 2017.

Après l’esclavage, le servage, l’artisanat et le salariat, le travail entre dans un nouvel âge”. Publié en 2017, le livre de Denis Pennel analyse les transformations du monde du travail et les nouvelles attentes des travailleurs d’aujourd’hui. Selon Pennel, l’histoire du travail est celle d’une longue marche vers toujours plus de liberté. Certes, le salariat a été un immense progrès social et économique au XXe siècle, mais aujourd’hui, c’est hors du salariat que s’inventent les nouvelles formes de travail. C’est à tort que l’on croit encore que le CDI est toujours synonyme de protection et de sécurité : la plupart des nouveaux salariés ont des contrats courts et peu protecteurs. Enfin, le lien de subordination caractéristique du salariat se heurte aux nouvelles aspirations à plus d’autonomie, plus de sens et moins d’autorité. (Pour plus de détails, voir cet article résumé).

3. Deep Work: Rules for Focused Success in a Distracted World, Cal Newport, 2016.

« La passion, ça vient après le travail, pas avant. Il faut avoir investi du temps pour devenir excellent dans quelque chose. En d’autres termes, ce que vous faites dans la vie est beaucoup moins important que la façon dont vous le faites.” Cal Newport est ingénieur et professeur d’informatique à Washington. Deep Work est son 5ème livre, et probablement le plus influent. Il y explique que, dans un monde où les distractions sont omniprésentes, la capacité à se concentrer est devenue la qualité la plus précieuse. Notifications, emails, réunions, interruptions, bureaux en open space… Il est souvent plus facile de laisser sa vie professionnelle être dictée par des exigences superficielles plutôt que de se concentrer sur qui crée vraiment de la valeur. Le livre offre de précieux conseils pour réapprendre à “travailler profondément”. 

4. Rework, Jason Fried et David Heinemeier Hansson, 2010.

“Notre culture occidentale aime beaucoup la figure du bourreau de travail (…) Travailler jusqu’à l’aube, passer des nuits blanches, dormir au bureau. Se tuer au travail, c’est bien vu”. Les auteurs de Rework : réussir autrement, Jason Fried et David Heinemeier Hansson, ont voulu remettre en question les clichés les plus répandus sur la création et la gestion d’entreprise. Planifier à long terme, ça ne sert à rien. Travailler trop nuit au succès. Les réunions, c’est la mort des entreprises… Rework est un livre rafraîchissant qui glisse sur la vague du développement personnel autour de l’idée que “Less is more”, à la fois défense d’un mode de vie, charte de conduite professionnelle et déclaration universelle des droits des actifs à vivre autrement leur vie personnelle et leur conception du travail.

5. Reinventing Organizations : Vers des communautés de travail inspirées, Frédéric Laloux, 2014.

“Vous ne changez jamais les choses en combattant la réalité existante. Pour changer quelque chose, créez un modèle nouveau qui rend l’ancien obsolète.” Frédéric Laloux, un ancien consultant, offre avec Reinventing Organizations, une lecture passionnante de l’histoire des organisations, une typologie unique de ces organisations, et un guide pour mieux comprendre comment les amener à la prochaine étape. Publié en 2014, le livre est vite devenu “culte” et a inspiré des mouvements pour “libérer” les entreprises et en finir avec le management à l’ancienne. Le livre explore le malaise croissant des individus au sein des organisations traditionnelles et le nouveau type d’organisations qu’ils peuvent développer pour redonner du sens au travail. (Pour creuser, voir aussi cet article résumé).

6. Bullshit Jobs: A Theory, David Graeber, 2018.

“Bullshit job : c’est un boulot si inutile, absurde, voire néfaste, que même le salarié ne peut en justifier l’existence”. David Graeber, l’anthropologue américain à qui on doit le concept des bullshit jobs, vient de publier Bullshit Jobs: A Theory. Il livre une critique cinglante et documentée de notre système capitaliste qui récompense davantage ceux qui détruisent la valeur que ceux qui la créent, en payant plus les consultants, experts en marketing et concepteurs de produits financiers que les infirmiers, professeurs et éboueurs. Pour lui la crise de sens est LE phénomène majeur du travail aujourd’hui. Mêlant anthropologie, histoire, psychologie et sociologie, Graeber fournit une analyse captivante et dérangeante du “féodalisme managérial” qui engendre la “bullshitisation” du travail. (Pour en savoir plus : voir cet article résumé).

7. Start with WHY, Simon Sinek, 2011.

“Il n’existe que deux manières d’influencer le comportement humain : soit par la manipulation, soit par l’inspiration”. Dans Start with WHY, Simon Sinek, gourou du développement personnel, explique que, pour les organisations comme pour les individus, tout doit partir du sens. Il n’y a pas d’inspiration sans le “pourquoi”. Sinek a créé un mouvement autour du concept du “cercle d’or’, qui permet d’ordonner les trois grandes questions “Pourquoi ?”, “Comment ?” et “Quoi ?” (dans cet ordre). Le “quoi”, c’est tout ce que nous faisons, l’ensemble des talents que l’on met à disposition d’un employeur ou d’un client. Le “comment”, c’est tous les moyens au service du “quoi”. Enfin, le pourquoi, c’est le but ultime de ce que nous faisons. C’est par là que tout devrait commencer. Et c’est cela qu’il faut construire… (Pour aller plus loin : voir la vidéo TED de Simon Sinek).

8. The Da Vinci Curse, Leonardo Lospennato, 2012.

“L’inconstance est le compagnon obscur de ceux qui essaient de suivre trop de routes en même temps”. The Da Vinci Curse de Leonardo Lospennato offre un guide de vie à ceux qui ont “trop de centres d’intérêt et de talents”, ceux que l’on appelle aussi les “multi-potentiels”. Dans un monde qui offre un accès inégalé à la connaissance et à l’éducation, l’accès à la “multipotentialité” n’a jamais été aussi grand. Pourtant, notre monde du travail valorise encore la spécialité unique et les professionnels des RH se méfient encore des candidats qui ont changé de carrière plusieurs fois. Comme de Vinci en son temps, les multi-potentiels peuvent puiser dans leurs compétences multiples pour résoudre un problème de manière unique… L’insatisfaction qu’ils ressentent souvent déclenche une quête de sens essentielle. (Pour aller plus loin : voir cet article résumé).

9. Remote: Office Not Required, Jason Fried et David Heinemeier Hansson, 2013.

“Nos bureaux sont devenus de véritables usines à interruptions.” Remote est le deuxième livre de Jason Fried et David Heinemeier Hansson, les auteurs de Rework. Dans ce livre, ils offrent des conseils pratiques aux managers en matière de télétravail. Avec leur entreprises (37signals), les auteurs ont eux-mêmes fait l’expérience du travail, de l’embauche et de la gestion des travailleurs à distance. Publié en 2013, un an après le lancement de Google Drive et un an avant la création de Slack, Remote est un livre avant-gardiste sur le travail collaboratif et le nomadisme qui, d’après les auteurs, permettent l’accès aux meilleurs talents et une productivité accrue. Le management doit se transformer pour s’adapter à cette nouvelle manière de travailler.

10. Cubed: A Secret History of the Workplace, Nikil Saval, 2014.

“L’origine du bureau demeure un mystère, trop banale peut-être pour être jugé digne d’une enquête sérieuse”. Cubed de Nikil Saval a été acclamé pour la profondeur et la richesse de son analyse. Il offre une histoire inédite de notre espace de travail moderne et de toutes les controverses qui l’entourent. C’est avec l’accélération de l’industrialisation aux Etats-Unis que les employés ont commencé à devenir visibles. En 1880, 5% des travailleurs occupaient des professions de bureau. Ce qui les distinguait : leur col blanc, détachable. Entre 1860 et 1920, les “cols blancs” et les managers ont transformé l’espace de travail. De la bureaucratie du XIXe siècle aux open spaces de la Silicon Valley et au télétravail des freelances aujourd’hui, Saval retrace une histoire passionnante de l’économie, du design et des organisations.

11. The Future of the Professions: How Technology Will Transform the Work of Human Experts, Richard et Daniel Susskind, 2015.

“Des machines de plus en plus performantes, fonctionnant seules ou avec des utilisateurs amateurs, effectueront de nombreuses tâches qui étaient autrefois l’apanage historique des professions. Cela conduira inévitablement au démantèlement des professions traditionnelles.” The Future of the Professions est un livre visionnaire qui remet en question la pertinence future des “professions” comme celles des avocats, architectes, médecins, experts-comptables, etc. L’intelligence artificielle, les plateformes et nos usages numériques nous amènent à repenser la notion même d’expertise. Le livre esquisse un panorama des nouveaux systèmes susceptibles de remplacer les anciennes professions et fournit un aperçu fascinant des changements qui ont déjà eu lieu et de ceux qui s’annoncent.

12. WTF? What’s the Future and Why It’s Up to Us, Tim O’Reilly, 2017.

C’est cette intelligence artificielle hybride d’aujourd’hui que nous devons apprendre à maîtriser, pas une super-intelligence artificielle fantasmée d’un futur plus ou moins lointain”. WTF? est une expression habituelle de surprise et de consternation. Aujourd’hui, la consternation est souvent de mise. Et la technologie n’y est pas pour rien. WTF? What’s the Future and Why It’s Up to US explique que nos marchés financiers incitent les patrons à faire le mal et détruire notre société. “L’algorithme maître” du capitalisme financier force les entreprises à se focaliser sur le court terme en coupant les coûts et en externalisant le travail. Cet “algorithme néfaste” concerne aussi les géants du numérique que O’Reilly souhaite voir s’intéresser davantage aux conséquences sociales de leur développement.

13. Machine, Platform, Crowd: Harnessing our Digital Future, Andrew McAfee et Erik Brynjolfsson, 2017.

« Notre monde est de plus en plus complexe, souvent chaotique, et toujours plus rapide. Il est donc extrêmement difficile de prédire l’avenir.” Andrew McAfee et Erik Brynjolfsson, déjà auteurs du célèbre Deuxième âge de la machine, nous invitent avec Machine, Platform, Crowd à mieux comprendre le formidable changement de paradigme que nous sommes en train de vivre. La machine nous bat au jeu de Go. Des nouveaux entrants numériques (Amazon, Airbnb, Uber…) renversent des géants. Les idées de la foule sont plus innovantes que celles des laboratoires de recherche. Les plateformes deviennent plus importantes que les produits. Machine, Platform, Crowd offre une analyse percutante de notre nouveau monde, ainsi que de précieuses clés pour apprendre à y prospérer.

14. Platform Revolution: How Networked Markets are Transforming the Economy, Geoffrey Parker, Marshall Van Alstyne, Sangeet Paul Choudary, 2016.

“Comment les plateformes numériques ont-elles pu renverser des géants traditionnels en n’employant qu’une part infime du nombre d’employés de ces entreprises traditionnelles ?” Platform Revolution n’est pas le premier livre écrit sur le sujet des plateformes et leur caractère disruptif, mais c’est certainement l’un des plus clairs. Facebook, PayPal, Alibaba, Uber, Airbnb… n’ont a priori rien en commun, à part le fait d’avoir exploité de puissants effets de réseau. Les auteurs analysent finement la manière dont les plateformes ont utilisé la technologie pour mettre en relation producteurs et consommateurs sur des marchés bi-face, produisant ainsi de nouvelles manières de créer de la valeur. Platform Revolution explore le quoi, le comment et le pourquoi de la révolution des nouvelles marketplaces.

15. Why Women Don’t Ask: The high cost of avoiding negotiation and positive strategies for change, Linda Babcock et Sara Laschever, 2006.

“Souvent, les femmes ne demandent pas. Elles ne demandent pas d’augmentations, de promotions ou de meilleures conditions de travail. (…) Elles ne demandent pas plus d’aide à la maison. En d’autres termes, les femmes sont beaucoup moins susceptibles que les hommes d’utiliser la négociation pour obtenir ce qu’elles veulent.” Why Women Don’t Ask offre une analyse convaincante du rôle de la (non) négociation dans les inégalités entre les hommes et les femmes au travail. Selon le Global Gender Gap Report du Forum économique mondial de 2017, la différence de revenus entre les hommes et les femmes s’est accentuée en 2017 après une décennie de progrès constant. Il est temps de lire ou relire ce livre qui offre des clés précieuses pour comprendre cet écart et y remédier. (Pour creuser le sujet : voir cet autre article).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *