Je travaille de chez moi : est-ce que j’ai le droit de faire ma lessive entre deux réunions ?

J’ai résumé ci-dessous un article en anglais très intéressant de Jolie Miller, directrice du contenu de lynda.com sur le travail à distance.

Quand vous expliquez que vous travaillez de chez vous, on vous répond toujours soit « J’adorerais travailler de chez moi, je pourrais rester en pyjama toute la journée et me concentrer correctement » ou « je n’arriverais jamais à travailler de chez moi, je passerais mes journées à regarder la télé ou à faire ma lessive au lieu de travailler ».

Il existe beaucoup de clichés et de stéréotypes sur le travail à distance, notamment l’idée qu’on est moins productif quand on travaille de chez soi, mais difficile de savoir ce qu’il en est en réalité…

Tout le monde n’est pas fait pour travailler de la maison

Ce n’est pas forcément les meilleurs employés du bureau qui seront les plus efficaces à la maison.  Si votre motivation est issue des relations avec vos collègues, de la concurrence au sein de votre équipe ou si elle est générée par votre manager, mieux vaut rester au bureau. Si la source de votre motivation réside principalement dans la passion sincère que vous ressentez pour ce que vous faites, alors vous pourrez trouver la volonté et l’esprit d’initiative nécessaires pour un travail à distance efficace.

Il est recommandé de faire une première tentative de 2 à 3 jours, voire une semaine, avant de décider qu’on travaillera de chez soi. Estimez honnêtement la quantité de travail fournie chez vous par rapport à une journée au bureau, elle ne doit jamais être inférieure à une journée dans l’entreprise.

Votre champ de vision s’en trouve forcément réduit

Quand on travaille au bureau, on passe se voir, on se croise en réunion, on déjeune ensemble à la cantine ou on va prendre un café à la machine. Quand vous êtes chez vous, toutes ces interactions disparaissent, vous vous retrouvez seul, face à vous-même et vous avez beau être quelqu’un de passionnant, vous risquez de vous ennuyer… N’hésitez pas à appeler vos collègues ou à leur envoyer un message sur le chat, juste pour discuter. Envoyez des emails régulièrement à votre équipe pour partager ce que vous avez fait, demandez-leur des retours.  Ce n’est pas parce qu’on ne vous voit pas, qu’on doit vous oublier !

Travailler plus pour travailler moins

C’est le paradoxe de la lessive. Bien entendu que vous pouvez lancer votre machine avant votre réunion de 10h ou aller chercher votre fils à la sortie de l’école. Mais ce n’est valable que si vous êtes prêts à décrocher votre téléphone après 19h et toujours disponible en cas d’urgence. Ça marche dans les deux sens : vous avez le droit de faire du perso pendant votre temps de travail, si vous êtes prêt à faire du pro pendant votre temps personnel.

La clé, c’est l’équilibre : si vous avez pris une heure en milieu de journée pour aller chez le dentiste, récupérez-la le soir ou le jour d’après. Votre entreprise mérite que vous fassiez ce pour quoi vous êtes payé, a fortiori si elle vous fait confiance en ne vérifiant pas vos horaires au pointeur et en vous laissant travailler à distance.

Organisez-vous un vrai bureau chez vous

Si c’est possible dédiez un espace spécifique à votre travail. Pas une table dans le café du coin, ou celle de votre cuisine, mais un espace calme et professionnel. Si vous voulez être crédible, il est préférable qu’on n’entende pas vos enfants crier ou la serveuse prendre votre commande quand vous êtes en conférence téléphonique avec votre responsable. Sans compter qu’une pièce fermée pour travailler, vous permet de faire une vraie coupure entre votre vie personnelle et votre vie professionnelle et de ne pas consulter vos emails à chaque fois que vous passez devant la table de la salle-à-manger.

Créez le changement tout seul

Quand vous êtes chez vous, vous n’êtes pas déconcentrés dans votre travail. Personne ne passe à votre bureau pour vous demander où vous en êtes sur tel ou tel projet. Mais vous n’avez pas non plus l’occasion de croiser votre responsable dans le couloir et de lui proposer au cours d’une discussion informelle un changement dans l’organisation de l’équipe auquel vous venez de penser.

Faites des points réguliers sur vos relations dans l’entreprise : construisez-vous de nouvelles relations ?  Entretenez-vous bien vos relations avec vos collègues les plus proches ? Êtes-vous suffisamment connectés à votre équipe ? Recevez-vous suffisamment de feedback sur votre travail ?

Choisissez un métier que vous aimez

Aucune recommandation ne sera aussi efficace que celle-ci. Dans bien des cas, la motivation d’un employé vient des relations au sein de l’entreprise, la vie sociale qui découle de son travail etc. Si vous travaillez de chez vous, cette motivation disparait, personne n’ira vérifier si vous êtes sur Facebook toute la journée. Le seul moyen d’être vraiment motivé quand vous travaillez à distance, c’est d’aimer ce que vous faites au quotidien, de prendre des initiatives pour développer votre poste, de faire des propositions de projets qui vous plaisent, de construire et d’entretenir vos relations avec votre équipe, même à distance.

Lire l’article en entier et en VO

Juste pour rire : notre board Pinterest working from home

Auteur : Marie Vareille

Community et Content Manager pour Malt

5 réflexions sur « Je travaille de chez moi : est-ce que j’ai le droit de faire ma lessive entre deux réunions ? »

  1. Le meilleur conseil après avoir passé pas loin de 3ans a bosser chez moi c’est de trouver un espace coworking près de chez soi, un endroit où on se sent bien et d’en faire son deuxième bureau. Ca ouvre l’esprit, ça développe le réseau et ça permet de boire des bières après le travail !

  2. Complétement d’accord avec Angezanetti. J’ai une entreprise dans laquelle j’avais fait un stage près de chez moi. Comme ça c’était super bien passé, elle m’invite à chaleureusement à bosser quand je peux dans leur locaux. C’est assez stimulant, ça nous fait sortir, et force aussi à avoir un rythme de vie et puis c’est toujours sympa au détour d’une conversation, de continuer à apprendre des gens qui nous entourent. Je ne crois pas qu’on « survive » dans nos métiers de com en mode « seul » de chez « seul » :)

  3. Ping : NO CRAVATE ! / Télétravail : les 10 commandements

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *