« J’ai toujours aimé entreprendre, même plus jeune, j’avais des tonnes de projets en tête »

Salut, tu fais quoi dans la vie ?

Salut!
Dans la vie je fais plein de trucs, mais ce que je fais surtout c’est profiter. Sinon, je suis designer graphique et photographe en freelance. Je fais beaucoup d’illustrations et dessins également. Et enfin je tiens un blog. C’était à l’origine un blog lifestyle et j’ai finalement choisi de tout recommencer pour en faire un site où je partage mon expérience d’auto-entrepreneur.

 

Comment tu es devenu freelance et pourquoi ?

Déjà à l’école, il était certain que je deviendrai freelance.
J’ai toujours aimé entreprendre, même plus jeune, j’avais des tonnes de projets en tête.
Malgré cette volonté, j’ai voulu me faire une idée du monde de l’entreprise, j’y ai d’ailleurs forgé mon expérience. Mais les horaires fixes, c’est vraiment pas mon truc.
Cela ne veut pas dire que je ne suis pas organisée dans mon travail, je me lève toujours à 7h30 le matin,
mais je laisse la place à des imprévus en journée, ainsi  je n’ai pas une semaine monotone.
C’est sûr, c’est vraiment cela qui me convient.

 

C’est quoi qui te plait le plus dans  ton métier et le fait d’être indépendant ? 

J’adore les contacts avec la clientèle.
J’aime découvrir leurs projets, les écouter, les orienter, les conseiller.
Il y a vraiment une notion de partage. C’est pour moi une chose primordiale de façon générale.
Aussi, évidemment, j’aime créer!
Voir l’évolution d’un projet entre le premier jet et les retours clients, c’est juste magique.
Le fait d’être indépendante me permet justement d’être en relation directe avec des personnes porteuses de projets.
Je peux aussi choisir si le brief me convient. Parfois, je préfère être honnête et réorienter la personne vers un autre freelance de mon réseau.
En entreprise, tu n’as pas cette liberté. Enfin pour ma part, je ne l’ai pas connue.

 

Un conseil pour les bébés freelances ? 

S’accrocher!
J’ai croisé beaucoup de personnes qui m’ont dit « mais t’es sûre de vouloir te lancer là-dedans », « c’est pas un peu trop tôt pour te lancer en auto-entrepreneur », « wah! Mais designer graphique tout le monde fait ça ».
Evidemment, ta famille entends ça, elle flippe. Il a fallu s’accrocher, il a fallu convaincre, mais c’est un bon exercice!
Et heureusement, tu as ceux qui te soutiennent à fond, c’est important de bien s’entourer.
Tu auras toujours des personnes qui ne voient pas l’entreprenariat d’un bon oeil. Ce n’est pas un statut sécurisant, il ne faut pas leur jeter la pierre, il en faut pour tout le monde.
Sache aussi que le début d’activité,  c’est lent… Du coup, c’est à ton tour de te demander si tu as fait le bon choix.
Mais finalement, la persévérance paie.
Mon père m’a toujours répété « quand on veut on peut ».
J’ai toujours appliqué cette phrase et j’ai toujours pu quand je le voulais. Pas plus compliqué!

 

Tu as des habitudes de travail inavouables ?

Heu, c’est inavouable.
Je ne dirai rien :) !
(En vérité je ne vois pas)

 

C’est quoi ta journée type ?

Réveil 7h30 – douche café croissant
J’allume mon mac à 8h30 pour faire un tour des blogs, des mails et des réseaux sociaux.
Ensuite, j’ai un planning pour la journée : quels projets vais-je traiter? Cela dépend du rétroplanning et de l’inspiration.
J’ai aussi des Rendez-vous. Mais l’ordre de tout ça est très variable (et heureusement!).
Fin de journée 18 / 19 heures… Parfois plus tôt, parfois plus tard. J’ai pas encore trop de limites de ce côté-là.
Dans tous les cas, c’est le moment où je raye les tâches effectuées dans la journée et où je reporte ou note les tâches à faire le lendemain.

 

C’est quoi ta devise ou ta citation favorite ? 

Quand on veut, on peut – of course!

Retrouvez Elodie sur Malt / Son blog / Facebook 

Auteur : Marie Vareille

Community et Content Manager pour Malt

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *