Comment fixer mon tarif par jour en tant que freelance ?

Sujet complexe à apporter, il est pourtant capital pour toutes les étapes de votre lancement et pour éviter les mauvaises surprises. Car, en effet, afficher un TJM de 500€/jour ne signifie pas avoir 500€ dans sa poche à la fin de la journée, ni que vous allez facturer ce montant exact à tous vos clients ! Comment choisir un TJM au plus près de vos aspirations, votre profil et votre secteur ? 3 tips pour faire son choix.

Benchmarker :

Première étape : étudier le marché. Vous pouvez pour cela consulter le baromètre des tarifs freelances Malt qui présente les tarifs des freelances selon leur expérience, métier et localisation. En général, nous conseillons aux freelances d’ajouter 20% par rapport aux prix qu’ils observent sur le baromètre pour coller au maximum à la réalité.

Gardez bien en tête que les TJM s’affichant sur Malt et sur les autres plateformes sont avant tout indicatifs et servent d’indication au client. En effet, il faut bien distinguer le TJM affiché et souhaité du TJM réel. Un freelance peut par exemple baisser son TJM si la mission proposée est une mission longue ou, à l’inverse, l’augmenter si la mission sort de son périmètre classique et nécessite des dépenses (nécessité de se former sur de nouvelles compétences, besoin de se déplacer…).

Aussi, gardez bien en tête que votre TJM ne sera pas le même entre l’année 1 et l’année 3 par exemple. Normalement, vous avez pris cela en compte dans vos objectifs à court et long terme et dans votre BP prévisionnel.  

Enfin, si vous passez du salariat au freelancing, pour vivre confortablement de votre activité, visez deux à trois fois votre salaire en brut.

Prévoir vos charges :

Garder en tête qu’une grosse partie de vos revenus servent à payer vos impôts, vos frais professionnels et à créer votre trésorerie. Bien évidemment, ils diffèrent selon votre statut. En EURL, les charges salariales sont entre 35 et 50%, alors qu’on est plus autour des 65% en SASU.

Dans la liste des dépenses auxquelles les freelances ne peuvent pas couper, on peut trouver :

  • frais bancaires
  • frais d’assurances
  • cotisations sociales
  • frais de communication (hébergement de votre site web, Google Adwords…)
  • formations
  • déplacements…

Pensez également aux périodes où vous travaillez dans le cadre de votre activité de freelance, sans être mobilisé.e forcément sur des missions. Par exemple : le travail administratif, la prospection, la préparation des devis…

Définir un objectif de jours travaillés et de revenu net par mois

Vient enfin le sujet de vos objectifs personnels : combien de jours souhaitez-vous travailler par an et quel revenu visez-vous à la fin du mois ?

Je calcule mon temps de travail effectif : Si vous souhaitez travailler 5 jours par semaine, comptez 250 jours travaillés par an. Soustrayez ensuite vos jours de congés et vos jours de maladie supposés, soit 5 semaines/25 jours par exemple. Ce qui conduit à 225 jours travaillés en tout. Cependant, pensez au temps pris par toutes les tâches nécessaires à votre activité, hors missions. Si on les estime à 40% de votre temps, seulement 60% des 225 jours seront facturés, soit 135 jours.

Je calcule mes revenus souhaités : Partons du principe que vous souhaitez gagner 2 500 € par mois. Rappelez-vous ensuite des pourcentages évoqués ci-dessus. En prenant l’exemple de la fourchette haute de l’EURL, 50% de vos revenus servent à couvrir vos charges et votre trésorerie. Il faut donc compter 1 250 € par mois. Vous devez donc viser 3 750 € de revenus par mois (1 250 + 2 500), soit 45 000 € par an. Divisez ensuite ce montant visé par le nombre de jours facturables par an, soit 333 €/jour.


Un peu étourdi.e par ce calcul ? Cela est bien normal ! Dans un premier temps, nous préconisons aux nouveaux freelances de rester salarié en attendant la mission parfaite (bonne rémunération – projet intéressant – client avec qui vous souhaitez vraiment travailler), à s’inscrire sur des plateformes et à travailler, si cela est possible, en tant que freelance pour l’un de vos anciens employeurs.

Besoin d’en savoir plus sur les tarifs des freelances affichés sur Malt ? Rendez-vous sur notre FAQ :

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *