Construire un profil Malt performant

Vous voulez avoir le meilleur profil sur Malt ? Beaucoup de freelances et de clients nous interrogent sur notre moteur de recherche : “Comment garantissez-vous que les meilleurs profils sont mis en avant ?”, “Comment puis-je faire pour être en première page ?”. Notre moteur est complexe et évolue en permanence, mais il faut comprendre que dans l’essence il a un objectif : mettre en relation les bons clients (nous effectuons une modération des demandes entrantes, et les clients qui ne répondent pas au freelance ne peuvent plus envoyer de messages) avec les profils des freelances les plus professionnels.

Au delà des préférences des clients (ville, type de profil recherché, filtres), tous les autres paramètres sont contrôlés par les freelances. Il faut aussi retenir que la plateforme va favoriser les profils les plus actifs. Plus vous réalisez de devis, plus vous facturez de missions, plus vous obtenez de recommandations et plus Maltva vous récompenser en vous affichant en bonne position dans le moteur de recherche. Si vous respectez tous les principes ci-dessous, voilà à quoi votre tableau de bord pourrait ressembler dans un an…

Tableau de bord

Il y a 10 règles d’or pour construire le meilleur profil et elles peuvent être regroupées en deux grandes familles :

I] La qualité du profil Malt
  • Une image vaut mille mots, et une belle photo de profil professionnelle c’est 5 fois plus de contacts sur Malt.
  • Là où vous êtes le meilleur, une sélection de mots clés pertinents.
  • Parlez de vous ! Vos clients doivent en savoir suffisamment sur vous et votre expertise.
  • Vous maîtrisez l’image, faites-le savoir ! Construisez un portfolio de qualité si vous travaillez dans la création.
  • Un tarif de professionnel, nous souhaitons valoriser les freelances, et votre tarif doit refléter votre niveau d’expertise.
II] La réputation et le professionnalisme du freelance
  • Vos expériences passées comptent beaucoup, mettez en avant ce que vous avez fait et ce que vous savez faire.
  • Construisez votre réputation en obtenant des recommandations. 60% des clients filtrent les résultats pour ne voir que des profils recommandés, demandez-en par ici ou bien directement depuis votre page profil au niveau de chacune de vos expériences.
  • Soyez réactifs ! La plateforme va privilégier les profils des freelances qui répondent vite et positivement à toutes les sollicitations, donc tenez aussi votre calendrier à jour !
  • Limitez le taux de rebond ! Plus le taux de conversion entre une visite sur votre profil et une proposition de mission est élevée, plus l’algorithme vous récompensera.
  • Faites des missions ! Cela parait évident mais chaque mission réalisée renforce la communauté, et Malt vous récompense en retour.

Vous trouverez ci-dessous plus de détails sur ces “10 règles d’or”. Par ailleurs, vous pouvez consulter votre page de statistiques pour visualiser la performance de profil.  Nous espérons que cette lecture sera instructive et vous permettra de créer un profil exceptionnel qui vous apportera de nombreuses propositions de projet.

I] La qualité du profil Malt

Il y a un certain nombre de règles qu’il faut absolument respecter pour que votre profil soit indexé (c’est à dire qu’il puisse être pris en compte par notre moteur de recherche). Ces règles ont pour but de faire de Malt une plateforme de qualité où vous serez fier d’afficher votre profil parmi d’autres experts, et où les clients seront rassurés d’être face à des professionnels.

Une photo de vous digne des tapis rouges. Nous voulons favoriser un lien direct et humain entre les freelances et les clients, on ne peut donc pas être un freelance anonyme sur Malt! Par ailleurs une bonne photo, c’est en moyenne 5 fois plus de clics sur votre profil, donc 5 fois plus de contacts potentiels ou de missions pour vous. Concrètement, il faut que la photo fasse au minimum 150×150 pixels et que l’on puisse identifier votre visage.

exemples de photos de profil

Une sélection de vos compétences clés. Pour que votre profil reste lisible et que vos futurs clients comprennent immédiatement quels sont vos domaines d’expertise, il est nécessaire de faire une sélection de mots clés à afficher sur votre profil. Vous devez donc entrer entre 4 et 50 tags, et gardez bien en tête que vous devez indiquer des mots-clés que vos clients sont susceptibles d’entrer dans le moteur de recherche. Ensuite un site ne peut pas ressortir dans Google sur tous les tableaux, il faut choisir ses batailles (en l’occurrence ses expertises). Parmi ces tags, vous devez en sélectionner 7 “majeurs”. Ces 7 tags sont ceux qui apparaîtront dans les résultats de recherche et ils auront plus de poids dans l’algorithme.

Résultats de recherche

Astuce : vous pouvez voir dans votre tableau de bord (rubrique “statistique”) la liste des recherches pour lesquelles vous êtes apparu dans les résultats et en quelle position, cela vous permettra d’affiner votre profil.

Vous maîtrisez l’image, faites-le savoir ! Si vous êtes dans une profession liée à l’image, votre profil doit comporter au moins une image dans votre portfolio. Encore une fois l’objectif est de vous aider à trouver des projets, les clients regardent quasiment systématiquement les portfolios dans les métiers de l’image (webdesign, illustration, photographie, voire développement frontend, etc.). Il est désormais possible d’insérer des vidéos dans votre portfolio !

Parlez de vous ! Vos clients doivent en savoir suffisamment sur vous, nous vous demandons donc au moins 200 caractères pour décrire votre profil en détails. Il n’est pas possible d’entrer plus de 2000 caractères, mais les clients ne sont pas là pour lire un roman non plus ;). Dans cette description, nous vous recommandons de ne pas être trop vague. Entrez dans le détail de vos expertises en précisant vos livrables habituels, les secteurs/types de client pour les lesquels vous avez travaillé, etc. Concernant votre “titre”, il doit être la synthèse de votre profil et être compris entre 5 et 50 caractères.

Un tarif de professionnel. Vous devez indiquer un tarif journalier réaliste pour apparaître dans les résultats de recherche. Il ne faut ni surévaluer ni sous-évaluer votre travail. Aidez-vous du baromètre Malt pour cela. La bonne nouvelle, c’est que normalement vous serez affiché à côté de profils similaires aux vôtres – c.a.d. peu de chance d’avoir un profil du bout du monde à 20€ par jour :). Nous n’afficherons pas les profils ayant un tarif trop faible (par ex. moins de 100€ en France). Il faut que tous ensemble nous puissions éduquer les clients sur les tarifs réels du marché.

II] La réputation et le professionnalisme du freelance

Normalement si vous avez rempli toutes les conditions ci-dessus votre profil sera affiché, bravo ! Tout l’enjeu sera donc maintenant d’apparaître en meilleure position et de convertir les visites des clients en propositions de projet.

Construisez votre réputation en obtenant des recommandations client. 2 clients sur 3 filtrent les résultats de recherche pour ne faire apparaître que les profils recommandés, c’est donc très important pour être contacté. Si vous avez le choix sur Airbnb entre un hôte qui a 10 commentaires et un nouvel hôte sans commentaire, vous n’allez pas hésiter longtemps… C’est la même logique que vos clients appliquent sur Malt ! Demandez à vos anciens clients de vous recommander en suivant ce lien. Vous pouvez également demander une recommandation sur n’importe laquelle des expériences affichées sur votre profil, envoyez simplement votre profil à un membre de votre réseau professionnel et demandez leur de valider vos expériences.

Recommandations

Finalisez votre profil avec vos expériences et vos diplômes. Que vous soyez bardé de diplômes ou autoditacte, c’est important pour vos clients de comprendre votre parcours ! Indiquez bien aussi vos formations professionnelles et les certifications que vous possédez. Concernant vos expériences, vous pouvez indiquer la liste de vos anciens clients/employeurs et les missions que vous avez effectuées pour eux, sous réserve que vous ayez leur accord pour le faire. Désormais vous pouvez également demander une recommandation sur chaque expérience pour qu’elle ait encore plus de poids.

Soyez réactifs ! La plateforme va privilégier les profils des freelances qui répondent vite et positivement à toutes les sollicitations. De la même manière que Google privilégie les sites qui se chargent rapidement, nous mettons en avant les profils réactifs qui renvoient une image de sérieux et de professionnalisme aux clients. Par ailleurs, nous souhaitons donner une chance à un maximum de freelances : si vous avez reçu un message de la part d’un nouveau client et que vous n’avez pas répondu à sa demande, votre profil sera caché jusqu’à ce que vous lui répondiez. Cela permet d’éviter qu’une poignée de profils seulement capte la majorité des demandes. Enfin, pour ne pas perdre en réactivité et répondre positivement le plus souvent possible, veillez à bien indiquer si vous êtes disponible ou pas.

changement dispo
Mettez-vous en indisponible pour ne pas être trop sollicité
Boost de profil
Cliquez sur ce bouton dans votre tableau de bord pour nous signalez que vous êtes en recherche active de mission

C’est très frustrant pour un client de passer du temps sur Malt pour trouver votre profil incroyable… et recevoir une réponse négative car vous n’êtes finalement pas disponible ! Pour prendre en compte ce critère, le moteur de recherche va aussi pénaliser les profils qui refusent trop de missions. Attention donc si vous êtes très sollicité, mais que vous ne réalisez pas assez de devis ou de missions, vous risquez de descendre au fond du classement.
Inversement, faites-nous savoir via votre tableau de bord si vous êtes actuellement en recherche de projet, nous mettrons en avant votre profil.

Améliorez votre taux de conversion. Pour reprendre le parallèle avec le référencement naturel, c’est un peu le même principe que le bounce rate. Si un site web reçoit beaucoup de visites mais que les visiteurs partent rapidement du site, cela témoigne de son manque de qualité et Google le “sanctionne”. De même si un profil sur Malt est souvent visité mais qu’il ne reçoit jamais de contact, notre moteur de recherche va l’identifier comme un profil décevant pour les clients et le pénaliser dans le moteur de recherche. A l’inverse, un profil souvent contacté sera mis en avant, évitez-donc de mettre des liens sortants sur votre profil ! Il peut être tentant de mettre des liens vers votre site personnel ou tout simplement d’afficher votre adresse mail sur votre profil, mais cela va avoir un impact sur votre référencement puisque les visiteurs risquent de quitter votre profil.

Astuce : vous pouvez installer un widget Malt sur votre site, cela va attirer du trafic de l’extérieur vers votre profil Malt et cela sera valorisé par notre moteur de recherche !

Widget

Faites des missions. C’est simple, mais faire des missions à travers la plateforme est l’un des meilleurs moyens pour remonter dans les résultats de recherche et ce pour plusieurs raisons. D’abord parce que c’est l’occasion de recevoir des commentaires client de fin de mission. Ces commentaires vont avoir encore plus de poids que les recommandations qui ne sont pas liées à une mission. D’ailleurs plus le montant du devis est élevé, et plus le commentaire à d’importance. Ensuite, c’est parce que nous prenons également en compte votre taux de conversion contacts -> missions. Un freelance qui reçoit beaucoup de sollicitations, mais qui ne fait jamais de missions va être impacté car notre moteur de recherche va considérer qu’il y a un problème avec son profil : il parle avec de nombreux clients, mais aucun ne décide de travailler avec lui.

Astuce : Il est désormais possible d’envoyer un devis Malt à vos propres clients que vous avez rencontré en dehors de Malt. Vous bénéficiez de la sécurité du paiement (en leur demandant de provisionner la mission avant de la démarrer), de l’assurance AXA, et des commentaires de fin de mission. En plus, les frais Malt sont réduits à 5% du montant HT de votre devis.

Nouveau devis sur Malt
Créer un devis sur Malt est très simple

Maintenant il n’y a plus qu’a attendre les propositions de projets. Et n’oubliez pas de consulter votre page de statistiques pour visualiser la performance de profil. Au delà du revenu généré et de vos évaluations, il y a 4 notes qui mesurent respectivement :

  • La qualité de votre « mini profil », c’est-à-dire ce qui est affiché dans les résultats de recherche (photo, tarif, titre, mots clés). Cela mesure tout simplement si les clients cliquent souvent sur votre profil lorsqu’il est affiché dans les résultats.
  • La qualité de votre profil « complet » : si de nombreux clients voient votre profil, mais que personne ne vous contacte cela signifie qu’il y a un problème. A l’inverse, plus les clients vous contactent en allant sur votre profil, plus ce score sera élevé.
  • Votre conversion des propositions en mission : vous recevez des contacts, convertissez les en devis et en missions pour améliorer ce score !
  • La fidélisation : est-ce que vous faites régulièrement des missions avec certains clients ?
Exemple de statistiques d'un freelance Malt
Exemple de statistiques d’un freelance Malt

Rappelez-vous bien que le moteur évolue continuellement et qu’il y a une part d’aléatoire dans les résultats de recherche, vous ne pourrez pas toujours être en première position (les nouveaux profils ont un boost temporaire, le moteur prend en compte les préférences des clients et leur situation géographique, etc…). Votre profil n’apparaîtra donc pas de la même manière dans les résultats de recherche pour chaque client !

Comment créer votre boîte sans vivre un cauchemar administratif ?

Les démarches juridiques et administratives ne sont pas votre passion ? C’est notre cas aussi ! On vous partage donc notre bon plan, une start-up qu’on a rencontré pour vous : Legalstart.fr. Legalstart vous permet de vous décharger des démarches juridiques et administratives. Vous pourrez ainsi consacrer 100% de votre temps sur votre activité de freelance !

Kezaco ?

Legalstart.fr, c’est la première plateforme 100% en ligne de services juridiques pour les professionnels. La startup est née d’un besoin de simplicité et d’expertise des freelances qui n’avaient jusqu’alors pas de solution adaptée pour répondre à leurs besoins juridiques. Pourtant, plusieurs sondages montrent que les freelances estiment que le coût d’intervention des avocats est trop élevé et que les démarches administratives sont trop lourdes !

Concrètement, on vous présente Legalstart.fr car on trouve que ça répond très bien à ce qu’on vient d’évoquer ci-dessus :

  • une solution 100% en ligne de génération automatique de documents juridiques,
  • la gestion automatisée des formalités (greffe, INPI, Urssaf, préfectures),
  • une plateforme de mise en relation avec des avocats spécialisés pour les besoins complexes.

Legalstart peut vous accompagner dans beaucoup d’étapes de votre vie de freelance, de la création de votre statut au suivi administratif et juridique de votre entreprise (création de votre statut, changement de statut, déclaration auto-entrepreneur, demande d’ACCRE…)

L’avantage, c’est que les démarches sont réalisées directement en ligne, rapidement et à des prix très concurrentiels (jusqu’à 80% moins cher que les solutions traditionnelles). Par exemple, pour une création d’entreprise, les statuts sont générés automatiquement et la formalité d’immatriculation est réalisée numériquement. C’est simple mais aussi sur-mesure puisque vos documents, rédigés par des avocats spécialisés, restent personnalisables à tout moment. Et si vous avez besoin d’une expertise juridique sur des problématiques plus complexes, les avocats partenaires sont là pour vous conseiller.

Pour éviter de se perdre dans les méandres administratives, c’est donc la solution qu’on vous recommande ! Pour en savoir plus, rendez-vous sur legalstart.fr ;)

Malt vous fait entrer au CAC 40

Malt est aujourd’hui référencé dans plus de 30% des entreprises du CAC 40 (et pas seulement à La Défense…) et notre équipe fait le maximum pour vous ouvrir 100% de leurs portes d’ici la fin de l’année ! Le freelancing c’est l’avenir et ils sont aujourd’hui convaincus de l’intérêt de travailler avec les freelances de façon plus transparente, sans intermédiaire opaque et coûteux.

C’est vous qui négociez votre TJM et les conditions de la mission directement avec votre client : c’est plus transparent pour tout le monde. Vous bénéficiez en plus des avantages Malt : assurance RC Pro incluse, avance de paiement et chacune de vos missions booste la réputation de votre profil.

Pour vérifier si vous pouvez travailler via Malt chez un de vos clients – entreprise du CAC 40 ou ETI – et bénéficier de frais de service réduits  (5% HT), contactez notre service corporate : bizdev@malt.com

[btn type= »default or primary or success or info or warning or danger or link » link= »bizdev@malt.com »]Contactez l’équipe corporate[/btn]

[hr gap= »30″]

48h

Votre client paie en 45 jours ou plus ? Avec notre système d’avance de paiement vous recevez vos fonds en 48h à chaque fin de mission/mois.

reco

Les commentaires laissés à chaque fin de mission par les clients vous permettent d’améliorer votre réputation au sein de la communauté ce qui, en retour, vous permet d’obtenir plus de missions !

axa Vous êtes couvert par l’assurance RC pro AXA à chaque mission

[hr gap= »30″]

Bosser avec des grands comptes et aller à La Défense c’est pas votre truc ? Pas de souci, Malt c’est aussi plus de 9000 PME et start-ups géniales ! ;)

[hr gap= »30″]

Organiser son travail : comment certaines personnes font en 24h plus que la plupart d’entre nous en une semaine ?

Cet article est une traduction libre d’un article de Suzanne Gelb publié sur le site The Muse.

Accéder à la formation quand on est freelance

En 2015 il est impensable pour un professionnel de ne pas se former à de nouvelles techniques ou de nouveaux outils. Les freelances ne sont pas exclus du circuit de formation, bien au contraire, mais le freelance n’ayant pas accès aux formations dispensées aux salariés dans les entreprises, il doit lui même s’organiser pour apprendre et progresser dans son métier et pour conserver son statut d’expert.

Ça vous tente un petit tour de ce à quoi vous avez le droit ? Suivez-nous !

Tout d’abord, en tant que freelance et donc travailleur indépendant, vous êtes liés à l’AGEFICE (retrouvez toutes les infos et les contacts ici : http://www.agefice.fr/), cet organisme est donc votre seul et unique interlocuteur lorsque vous ressentez le besoin d’une formation au sein de votre activité de freelance. Au moins, pas besoin de dialoguer avec plusieurs interlocuteurs, c’est beaucoup plus simple pour tout le monde.

Afin de pouvoir bénéficier de vos droits de formation, il faut être à jour dans votre Contribution à la Formation Professionnelle (CFP), c’est obligatoire pour bénéficier du financement des actions de formations. Rappelons que la CFP est tenu d’être versée en  février dès lors que vous justifiez d’un chiffre d’affaire de 4 670€ et qu’elle représente 0,2% de CA annuel. Pensez à mettre ce montant de côté.

En général, il vous faudra avancer ces frais de formations puisque les organismes ne remboursent que sur la présence des justificatifs suivants :

  • attestation de présence à la formation (signée par le formateur ou l’organisme de formation)
  • facture de l’organisme de formation portant la mention « acquittée »

On vous conseille donc de vous renseigner sur les critères de prise en charge de votre FAF (Fond d’Assurance Formation) avant de vous engager dans une formation. Dans certains cas, vous devez avancer des sommes importantes sans savoir à quel moment vous obtiendrez votre remboursement, c’est toujours embêtant pour votre trésorerie.

Ne vous y prenez pas à la dernière minute puisqu’en général, il faut de 4 à 8 semaines à l’organisme auquel vous êtes lié pour délivrer une réponse.

Se former est très important, en tant que freelance vous avez le droit à ces formations alors n’hésitez-pas à les utiliser pour vous perfectionner dans votre domaine d’expertise ou en découvrir un autre. Vous allez améliorer vos compétences et l’attractivité de votre profil.

Freelances : 7 astuces pour trouver des clients sans rien faire (ou presque)

Vous êtes freelance et vous vous demandez comment étoffer un peu votre portefeuille clients sans que ça vous prenne cinq heures par jour ? Si comme beaucoup de freelances, vous avez l’impression de travailler 26 h par jour et de ne jamais avoir suffisamment de temps pour faire de la prospection, prenez donc quelques heures dans votre emploi du temps de ministre, pour mettre en application ces quelques astuces. Une fois mises en place, elles vous rapporteront des clients toutes seules (ou presque).

1. Faites-vous imprimer des cartes de visite

Ça semble évident, mais tous les freelances n’en ont pas… Faites-vous imprimer des cartes de visite, par exemple sur ooprint.fr et gardez-en toujours quelques unes dans votre portefeuille. Les opportunités se présentent souvent quand on ne s’y attend pas et il faut être près (et pro) en toute circonstance à dégainer votre carte de visite.

2. Indiquez votre profession dans votre signature de mail

Créez-vous une signature de mail pro pour vos mails perso. Précisez votre profession et vos coordonnées et insérez un lien vers votre profil. C’est une façon de faire de la pub en permanence et discrètement pour votre activité freelance.

3. Ayez un profil canon sur Malt

Passez un peu de temps sur votre profil (allez ici voir en détail comment remonter dans les résultats de recherche) et les clients vous contacteront spontanément. Vous n’aurez plus qu’à le mettre à jour de temps en temps.

4. Soyez actif sur les réseaux sociaux

Soyez actif sur Twitter ou Linkedin. Postez des articles en rapport avec votre profession, partagez vos opinions, discutez avec des influenceurs. C’est une façon très efficace de construire un réseau et de se faire connaître dans un métier. Pas besoin d’y passer la journée, on peut faire des miracles en 30 minutes par jour et les bons outils (par exemple Tweetdeck ou Buffer pour programmer à l’avance vos tweets et analyser leur impact)

5. Créez un blog

Si vous savez et aimez écrire, n’hésitez pas à créer un blog. Vous pouvez y parler de votre activité, de vos projets, partager des conseils, des outils etc. C’est une visibilité supplémentaire sur le web et rassurera sur votre statut d’expert sur un sujet.

6. Installez votre widget Malt sur votre blog ou site

N’oubliez pas de lier votre site ou blog à votre profil Malt grâce à votre widget. Ce lien entrant améliorera le référencement et de votre site et de votre profil. Il vous permettra aussi d’afficher les recommandations de vos clients aux yeux de tous vos visiteurs.

7. Préparez et apprenez votre pitch

Soyez capable d’expliquer en 30 secondes ce que vous faites et ce que vous pouvez apporter. Travaillez et apprenez votre pitch, vous devez être capable de le ressortir en toutes circonstances, sur la plage, à la caisse du supermarché ou chez votre belle-mère. Les clients potentiels se cachent partout !

Et vous ? Vous avez d’autres idées pour trouver des clients ?

Hop Atelier : Freelancing, les premiers pas

Vous venez de devenir freelance ou souhaitez le devenir ?

Vous vous posez des questions sur le freelancing ?

Vous avez besoin d’aide pour fixer votre tarif et définir votre statut ?

 Hop-Ateliers sur le thème : « Freelancing, les premiers pas »

Le mardi 6 octobre de 18h00 à 20h00

inscription ici

Le mardi 20 octobre de 18h00 à 20h00

inscription ici

Un expert du freelancing, membre de l’équipe Malt vous présentera les clés d’un lancement en freelance réussi et vous fera part de sa propre expérience de freelance, des problèmes rencontrés, pour vous proposer des solutions simples et gagner du temps.

L’atelier couvrira les points suivants :
  • Quel statut choisir ?
  • Comment calculer ses tarifs ?
  • Gérer l’administratif sans perdre de temps
  • Trouver ses premiers clients
  • Développer et entretenir son réseau
  • Comment se marketer et faire la différence face à la concurrence
  • Utiliser intelligemment les médias sociaux
  • Séparer le pro et le perso quand on est freelance

Pour que chacun puisse poser ses questions et que vous puissiez bénéficier de conseils personnalisés, il n’y a que 8 places, inscrivez-vous vite !

J’ai pas envie de bosser aujourd’hui, 8 astuces pour vaincre la procrastination

Il y a des jours comme ça, des jours où vous n’avez vraiment pas envie de travailler. Vous êtes devant votre ordinateur bien sûr, mais il est 11h45 et vous avez déjà regardé 29 vidéos sur youtube et toujours pas ouvert votre boîte mail. Évidemment si vous êtes freelance, c’est d’autant plus difficile que personne n’est payé pour vous tirer du lit ou pour vérifier si vous travaillez sur ce projet ultra-urgent que vous auriez dû terminer avant-hier. Alors voici quelques petits trucs à mettre en oeuvre qui devraient vous aider à lutter contre le côté obscur de la force…

1. Si vous êtes fatigué, dormez une heure de plus

Si la raison de votre démotivation est le manque de sommeil, au lieu de snoozer votre réveil toutes les 10 minutes pendant 2h30, accordez-vous une heure de vrai sommeil en plus, ça pourrait bien sauver votre journée.

2. Commencez par vos priorités pour terminer votre journée plus rapidement

Si vous n’avez pas envie de travailler, rien ne sert de vous fixer des objectifs déments. Demandez-vous quelles sont les trois tâches prioritaires à faire impérativement aujourd’hui. Dites-vous qu’une fois ces 3 tâches terminées, vous pourrez partir faire autre chose. Avec un peu de chance, la sensation de productivité générée par l’accomplissement de ces tâches, vous remotivera pour le reste.

3. Commencez par quelque chose que vous avez envie de faire

Commencez par quelque chose qui vous amuse ou au moins qui ne vous rebute pas. Même si ça pourrait attendre la semaine prochaine,  accordez-vous de passer du temps sur quelque chose qui vous fait un minimum plaisir ou au moins qui ne vous demande pas beaucoup d’énergie.

4. Allez faire un tour

Rien ne sert de rester planté devant son ordi si c’est pour traîner sur Facebook ou lire l’intégralité des tweets publiés au cours des deux dernières années. Si vraiment vous n’arrivez pas à vous y mettre, allez faire un tour, lisez un livre, faites du sport, regardez une série, allez déjeuner avec un copain. Ça vous libérera un peu l’esprit et vous serez très probablement plus à même de vous mettre au travail en revenant.

5. Demandez-vous pourquoi vous n’avez pas envie de travailler

Il y a peut-être une raison, trouvez-la et essayez de la relativiser. Si vous êtes fatigués, faites une sieste, dites-vous que le week-end n’est pas loin, si la mission vous embête, dites-vous qu’elle finira bien par se terminer, pensez à ce qu’elle  vous apportera, si c’est une tâche qui vous rebute, débarrassez-en vous très vite et en premier et offrez-vous une récompense quand vous aurez terminé.

6. Allégez votre journée

Parfois on n’a pas envie de travailler parce qu’on est débordé et qu’on ne sait pas par où commencer. Étudiez vos éventuels rendez-vous de la journée, ce que vous aviez prévu de faire et supprimez ce qui n’est pas indispensable, reportez ce que vous pouvez reporter et déléguez ce que vous pouvez déléguer. Repriorisez vos tâches, concentrez-vous sur l’essentiel, sur ce qui va vous apporter d’une manière ou d’une autre et ne perdez pas de temps en actions inutiles.

7. Changez d’environnement de travail

Allez travailler dans une bibliothèque, un espace de coworking ou même un café. Voir des gens travailler autour de vous sera motivant et vous aurez accès à moins de distractions que chez vous.

 8. Partez en vacances.

Quand on est freelance, surtout quand on commence, on a du mal à faire la part entre le privé et le pro, on travaille tout le temps, on ne s’arrête jamais, on travaille le soir, le week-end, les jours fériés, on n’ose jamais rien refuser et on ne prend jamais de vacances. C’est une mauvaise idée. Faire un burn-out au bout de six mois ne va pas vous aider à vous lancer, alors si vous n’arrivez plus à vous motiver, que vous vous sentez fatigué, débordé et que votre motivation a rejoint votre moral dans vos chaussettes, prévoyez des vacances. Prenez votre journée si vous pouvez, mais surtout bloquez-vous deux semaines à la fin de cette mission, prenez des billets, réservez un séjour non annulable. La perspective des vacances, même s’il vous faudra attendre quelques temps vous remotivera.

Et vous ? Vous avez d’autres astuces à proposer ?

10 conseils pour avoir le profil freelance parfait sur Malt

On nous demande souvent comment optimiser son profil Malt, comment remonter dans les résultats de recherche, comment augmenter sa visibilité. Voici quelques conseils pour avoir le profil parfait et décrocher plus de missions.

1. Demandez des recommandations

À vos anciens clients, collaborateurs, toute personne avec qui vous avez travaillé et qui est susceptible de vous laisser une recommandation. Pour ça, rendez-vous dans votre tableau bord, onglet « recommandations« .

2. Mettez une photo de profil professionnelle

Oubliez le selfie à contre-jour, les profils qui ont une vraie photo professionnelle sont 3 à 4 fois plus contactés que ceux qui ont un logo ou une image. Prenez le temps de faire faire une photo pro. Si vous êtes à Paris, on organise une fois par mois une journée photo, un photographe professionnel vous fera votre photo dans nos locaux.

3. Choisissez entre 7 et 10 mots clé

Pas la peine de mettre 250 mots-clé, plus vous en avez et plus ils seront dilués par les autres. Choisissez soigneusement les mots-clé que les clients sont susceptibles de chercher et limitez-vous à 7 à 10 mots-clé max.

4. Détaillez vos expériences

Ne vous contentez pas de citer les entreprises pour lesquelles vous avez travaillé. Détaillez le contenu de vos missions et de vos projets dans chaque entreprise.

5. Mettez un portfolio

Même si vous n’êtes pas graphistes, créez un portfolio. Faites des impressions d’écran des projets sur lesquels vous avez travaillés, par exemple des pages que vous avez gérées si vous êtes community manager, des sites que vous avez créés si vous êtes intégrateur etc.

6. Améliorez votre taux de réponse

Quand un client vous écrit, le fait de répondre rapidement améliore votre classement dans les résultats de recherches. À l’inverse, le fait de ne pas répondre ou de mettre longtemps à répondre va vous faire descendre.

7. Améliorez votre taux de conversion

Un freelance qui convertit chaque contact en une mission effectuée sur Malt améliore son taux de conversion et remontera dans les résultats de recherche. Un freelance qui est beaucoup contacté et qui n’effectue pas de missions sur Malt va descendre dans les résultats. C’est un cercle vertueux : plus votre profil est clair, plus vous répondez vite et bien au client, plus vous aurez un bon taux de conversion et plus vous remonterez dans les résultats.

8. Soignez votre titre

Votre titre doit être court et efficace, il doit être le plus proche possible des requêtes que font vos clients potentiels et contenir les mots-clé qu’ils sont susceptibles de chercher.

9. Mettez en avant vos spécificités et mettez votre profil à jour

N’hésitez pas à mettre en avant vos spécificités pour vous différencier des autres freelances. Si vous êtes spécialiste d’un domaine, mettez-le en avant, si vous parlez d’autres langues ou que vous avez une double compétence, parlez-en ! N’oubliez pas aussi de rajouter vos nouvelles missions au fur et à mesure que vous accumulez de l’expérience.

10. Relisez !

Ça semble évident, mais quel que soit votre métier, évitez les fautes d’orthographe et les maladresses de formulation. Soignez votre texte.

Et hop ! Voilà, votre profil est nickel !

Crédit Photo : Ludwig sur Flickr

Atelier freelance : déclarer mes impôts

La date fatidique approche : il va falloir valider et envoyer votre déclaration d’impôts ! Comment et que déclarer ? Quelles charges peut-on déduire ? etc. Pas toujours évident de déclarer correctement quand on est freelance. C’est pourquoi un malter nous a suggéré d’organiser un petit atelier pour que vous puissiez poser toutes vos questions à un comptable professionnel !

Le Net Expert comptable viendra répondre à toutes vos questions :

Le Mercredi 3 juin
de 9h30 à 11h30
57 bd de la Villette

Inscription gratuite : il suffit de nous envoyer un email avec vos coordonnées sur cm@malt.com en nous précisant que vous souhaitez participer à l’atelier.

inscription ici