Bien choisir son expert-comptable en tant que freelance

En tant que freelance avec un statut d’auto-entrepreneur, la comptabilité est relativement simple : vous déclarez votre chiffre d’affaires tous les trimestres et l’état en prélève 22%. Quand vous dépassez les seuils, vous quittez la micro-entreprise (et sa comptabilité simplifiée) : vous déclarez votre TVA, vos comptes annuels et payez des impôts. Vous pouvez faire votre propre comptabilité ou l’externaliser. Dans ce cas, seul un expert-comptable peut légalement s’en charger. Il vous accompagnera dans les moments importants : création d’entreprise, conseils de gestion, TVA, impôts.

Qui sont les experts-comptables ?

L’expert-comptable vous conseille quand vous créez votre entreprise, il optimise vos revenus, réalise vos déclarations de TVA, vos comptes annuels (bilan et compte de résultat) et règle vos impôts. Ce métier est réglementé, un expert-comptable inscrit à l’Ordre est le seul professionnel qui puisse faire la comptabilité d’une autre entreprise. A moins d’être votre propre comptable, vous êtes obligé d’avoir un expert-comptable.

Faire sa propre comptabilité, c’est possible

Lorsque vous êtes freelance en société (SARL, SAS), vous devez déclarer votre TVA, votre bilan, votre compte de résultat et organiser vos justificatifs (factures, notes de frais). Vous pouvez faire votre propre comptabilité pour économiser de l’argent et suivre vos comptes de très près. En revanche, vous consacrez du temps à la compta au détriment de votre activité et vous êtes responsable de vos déclarations.

Pourquoi prendre un expert-comptable ?

En travaillant avec un expert-comptable, vous déléguez la responsabilité de la comptabilité à un professionnel, vous gagnez du temps si la compta n’est pas votre spécialité et vous recevez ses conseils à toutes les étapes de la vie de votre entreprise et ce dès la création. L’expert-comptable vous explique les différents statuts juridiques (SARL, SAS, entreprise individuelle) afin de choisir quel type de société créer. L’entreprise individuelle ne protège pas votre patrimoine personnel et est toujours soumise à l’impôt sur le revenu, en SARL vous versez moins de cotisations sociales qu’en SAS mais vous bénéficiez d’une protection santé moins complète.

De bons tuyaux ?

Un expert-comptable spécialisé vous donnera des conseils pertinents pour votre métier de freelance : les aides possibles, les dépenses (ordinateur, restaurant, habits de travail) à déduire des impôts, où travailler pour réduire vos coûts, comment maximiser vos revenus, s’il faut acheter un véhicule au nom de l’entreprise ou à votre nom…

Il vous proposera des outils (logiciel, appli mobile) pour facturer, gérer vos notes de frais ou suivre votre trésorerie. Ces outils vous font gagner du temps ainsi qu’à votre expert-comptable, ce qui diminue ses honoraires. C’est tout bénéf !  

Ses missions et les extras

Une mission d’expert-comptable dure généralement 12 mois et est tacitement reconductible. Vous pouvez parfois résilier sans conditions mais le plus souvent vous devez résilier à la date anniversaire avec conditions et préavis. Si les honoraires de l’expert-comptable sont au forfait (annuel, mensuel), il est bon de vérifier qu’il ne facture pas des extras (modification de statuts, changement de siège social).

La lettre de mission

Quand votre choix est fait, vous signez une lettre de mission avec l’expert-comptable. Ce document décrit ses prestations, ses honoraires, les obligations des deux parties, la durée de la mission, sa reconduction et la procédure de résiliation.

Comment choisir son expert-comptable ?

Nous vous conseillons de rencontrer plusieurs experts-comptables (sur recommandation, proche de chez vous, en ligne) pour choisir celui qui vous accompagnera. Après un entretien, quelques points intéressants à comparer :

  • L’expert-comptable a-t-il abordé des sujets pertinents ou anticipé des questions que vous vouliez poser ?
  • Est-il spécialisé dans votre domaine ou dans les freelances ?
  • A-t-il expliqué ses missions, ses tarifs ?
  • Impose-t-il des conditions de résiliation strictes ?
  • Est-il inscrit à l’ordre des experts comptables ?
  • Facture-t-il la création d’entreprise, la saisie de factures ou des extras hors forfait ?
  • Propose-t-il des solutions pour facturer ou gérer votre entreprise ?

Quand un expert-comptable coche suffisamment de cases et que vous vous sentez à l’aise pour être accompagné à long terme, la prochaine étape est de signer la lettre de mission et lui confier votre comptabilité. Alors qu’attendez-vous pour contacter un expert-comptable ? On vous promet qu’ils ne mordent pas !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *