Venez travailler dans les beaux bureaux de AF83 !

On a trouvé des bureaux similaires aux nôtres ! Chez AF83 aussi, ils ont aussi la chance de travailler dans de beaux locaux avec une belle verrière. Situé au coeur du Faubourg Poissonnière près des Grands Boulevards, il reste un bureau un open-space de 3 ou 4 personnes disponible pour une entreprise qui voudrait coworker dans cet espace :)

Si on n’avait pas déjà nos bureaux, on y serait allé sans hésiter ! Vous pouvez téléphoner tranquillement, c’est très lumineux, vous travaillez dans une ambiance dynamique, et vous profitez de l’expérience et des conseils de AF83 !

Si vous voulez visiter votre futur bureau n’hésitez pas à les contacter de notre part :)

 

Découvrez les success stories des freelances !

Pour ceux qui ne les auraient pas encore vues, nous avons sur notre site des pages Sucess Stories qui relatent les belles rencontres qui se sont faites sur Malt !

Depuis un an déjà dans le cadre de missions courtes ou longues, les freelances Malters ont aidé nos clients à concrétiser leurs projets. Du développement d’applications et de sites, de la création d’identité visuelle à la rédaction de contenu web, les missions ne manquent pas sur la plateforme, et donnent lieu à de belles rencontres entre freelances et entreprises ! Vous allez donc tout savoir sur l’histoire de Jérémy et du Parisien, de Vinted à la recherche d’une community manager anglaise… Et nous avons encore bien d’autres histoires de rencontres à vous partager !

P.s : si vous avez envie que l’on raconte l’histoire de votre mission, envoyez-nous un petit mail ;)

Artichaut Coworking : un bureau, non plutôt une « coloc ».

Ouvert depuis le 1er avril, le coworking Artichaut où j’ai travaillé la semaine dernière fait partie de mes coups de coeur !

C’est un espace très beau, décoré avec finesse et sans prétention, il est baigné de lumière et invite au calme; personne ne peut rester insensible face au charme de cet espace. Julie, qui gère les lieux est architecte de métier, et l’on sent bien qu’elle a conçu l’espace avec soin et qu’elle y a mis son âme. L’accueil est chaleureux et comme elle le dit elle-même, cet espace est plus qu’un bureau partagé c’est une colocation entre plusieurs entreprises !

Mes collègues coworkers étaient bien chaleureux, on a chacun travaillé sur nos tâches, tout le monde était bienveillant et faisait attention à ne pas déranger les autres. L’esprit d’Artichaut (qui fait partie des coworkings les plus design du MONDE !) c’est que chaque coworker façonne à sa façon par sa présence, son métier et sa personnalité l’espace où il travaille ! Voilà, pourquoi cet espace de coworking pas comme les autres a un nom – très imagé – qu’on n’oublie pas :) On s’approprie un espace auquel on a accès 24/24 (eh oui chaque coworker a les clés du bureau), parce que l’important chez Artichaut c’est de se sentir comme chez soi !

Il reste encore 3 postes disponibles dans cet espace, vous pouvez bénéficier de la salle de réu, d’un bureau confortable, de collègues agréables et d’un cadre de travail apaisant à partir de 250€/mois ! Rendez-vite visite à Julie pour devenir un nouvel adepte du « colocworking » ;)

 

Bientôt tous entrepreneurs, même les étudiants !

Vous avez moins de 28 ans et votre plus grand rêve est d’entreprendre ou de travailler à votre compte ?

À partir du 15 septembre 2014, cela sera possible grâce à la mise en place du statut étudiant-entrepreneur.

Pour bénéficier de ce statut, il faut être âgé de moins de 28 ans, et titulaire du bac, mais surtout avoir un projet d’entreprise. Il donne accès au programme PEPITE, des incubateurs de l’État – il y en a 29 en France – qui permettent aux étudiants de réseauter, d’apprendre les bases de l’entrepreneuriat, et de coworker avec leurs équipes pour développer leur projet. De plus, avec ce statut, les étudiants qui désirent vendre leurs compétences en tant que prestataires de service peuvent le faire.

En quoi consiste ce nouveau statut et quels sont les avantages ?

Inspiré du statut de sportif de haut niveau, ce statut d’étudiant-entrepreneur permet de mener de front études et création d’entreprise. Il donne ainsi aux étudiants qui démarchent les banques, investisseurs et entreprises un statut juridique qui les rend plus légitimes. Pour les étudiants qui sont encore dans leur cursus, il est possible d’aménager les emploi du temps, de dédier ses stages à la création d’entreprise tout en validant son diplôme avec les ECTS. Les jeunes diplômés peuvent également bénéficier de ce statut et être sécurisé en retrouvant les droits de sécurité sociale des étudiants pendant un an.

Comment devenir étudiant-entrepreneur ?

Pour obtenir ce nouveau statut qui favorise l’entrepreneuriat il faut soumettre son projet d’entreprise auprès d’une PEPITE. Ce projet est donc étudié pour savoir quel niveau d’accompagnement doit lui être apporté. Une fois la demande d’intégration au PEPITE validée, l’étudiant-entrepreneur est accompagné de deux tuteurs qui le guident dans la réalisation de son projet.

Voici une petite vidéo qui résume tout cela.

 

Alors n’hésitez plus, si vous avez des projets innovants et que vous avez besoin d’aide pour qu’ils voient le jour mettez toutes les chances de votre côté et profitez des nouveaux incubateurs PEPITE !

 

Comment devenir un Jedi de Google Analytics ?

Pour bien commencer la rentrée, Malt lance le Hop’atelier consacré à Google Analytics !

Tout le monde connaît Google Analytics, mais cet outil a un potentiel trop souvent sous-estimé… Pour optimiser votre site web, mieux connaître ses visiteurs et améliorer votre taux de conversion, il faut être un Jedi de Google Analytics !

googleaatelier

 

Grâce au Hop’Atelier en compagnie de Julien Bréal (Grand Maître Jedi de Google Analytics) organisé le 24 septembre, vous pourrez apprendre en 2h comment réalisé des campagnes d’A/B Testing sur Google Analytics, ainsi que d’autres petites astuces qui boosteront votre site web.

Il ne reste que quelques places, alors inscrivez-vous vite pour pouvoir en profiter :)

[btn type= »default or primary or success or info or warning or danger or link » link= »http://atelier-analytics-malt.strikingly.com/ »]Je m’inscris ![/btn]

Gagnez un mois de coworking avec Multiburo !

Vous êtes freelance, indépendant, consultant, bref vous êtes sur Malt et vous avez besoin de bureaux gratuitement pendant 1 mois.

Grâce au Malt Cowork nous vous proposons de gagner un mois de coworking dans les espaces Multiburo de Paris (Gare de Lyon & Neuilly) Nantes et Lille !

Vous voulez participer ? Comment faire pour jouer ?

Alors c’est très simple, il faut nous envoyer un mail à l’adresse : cm@malt.com !

Dans ce petit mail, précisez-nous :

– Votre URL de profil Malt,

– La ville dans laquelle vous souhaitez coworker,

– Votre plus belle anecdote de votre vie de bureau ! (les plus originales et sympathiques seront publiées ;) )

– Un petit mot gentil parce que c’est gratuit !

Vous avez jusqu’au 6 septembre pour participer ! Alors on attend vos mails :)

Pour plus d’informations n’hésitez pas à les demander par mail.

 

I’m a FREELANCE, this doesn’t mean I will work for free !*

Quand un designer freelance fait le buzz sur la toile en refusant le travail gratuit.

Dan Cassaro, jeune designer new-yorkais de renom, sait comment dire non aux annonceurs sans scrupule. Showtime (chaîne Tv américaine connue pour la série Dexter) lui  a proposé une mission de design pour promouvoir un match de boxe entre deux colosses. Le seul hic étant que cette mission n’allait pas être rémunérée et, qu’elle prendrait la forme d’un concours où plusieurs designers « s’affrontent » en proposant les meilleurs design. Mais attention, le « gagnant » aura tout de même l’honneur de se rendre à Las Vegas aux frais de Showtime.

Habitué, mais surtout lassé de lire ce genre de mails de proposition de « compétition » -et non de mission-, ce designer a décidé de réagir. Il a poliment répondu au mail de Showtime, en précisant avec sarcasme son point de vue sur ce type de « concours » et leur a suggéré de penser à rétribuer le travail des professionnels qu’ils font intervenir pour leur marque.

dan-cassaro-reaction-2014_0

Suite à la publication de son mail sur Twitter, les encouragements et le soutien de la communauté de designers ont été nombreux (plus de 5000 RT) ! Le geste de Dan Cassaro est très courageux, mais a surtout vocation comme il l’explique à Adweek, de dénoncer publiquement à son réseau, au réseau de son réseau et au monde entier; les pratiques non conventionnelles et contraire à l’éthique de certains annonceurs.

Je suis sûre que vous aussi amis Malters, vous en avez connu beaucoup des mails de ce type. N’hésitez pas à dire un NON (ferme et audible) à ce genre de proposition, pour voir un jour ces pratiques disparaître ! Et voici un Tumblr qui met en lumière et avec humour les écueils de la vie de freelance à éviter ;)

Voir l’article en entier.

* Je suis FREELANCE, mais ça ne signifie pas que je travaille gratuitement.

 

Quand la deuxième fortune du monde parle d’une semaine de travail de 3 jours.

On en entend parler tous les jours : nous vivons une crise économique qui touche le monde entier. La priorité pour la scène politique internationale est de relancer le pouvoir d’achat de leurs populations.

Pour Carlos Slim, mexicain, deuxième fortune mondiale à la tête de Telmex, l’augmentation des salaires est nécessaire pour résorber cette crise. Très investi dans la politique mexicaine et dans le débat sur l’augmentation des salaires dans son pays, il milite contre la paupérisation.

Il se confie au webzine Sin Embargo et affirme que « le plus important c’est que le salaire soient augmentés et que les classes moyennes préparent l’avenir. » Il est convaincu que des réformes du travail seraient la solution pour en finir avec la crise, il en parlait il y a un mois déjà en évoquant la semaine de travail de 3 jours.

Oui, oui, vous avez bien lu, une semaine de travail de 3 jours soit 11H de dur labeur hebdomadaire. Nous sommes bien loin des 35H françaises, mais selon lui travailler moins permettrait aux employés de gagner plus de temps libre pour les loisirs et la formation, ainsi que pour prendre du temps pour soi. En se concentrant sur nos tâches pendant 3 jours, nous serions donc plus productifs et plus efficaces au travail et notre temps serait géré plus intelligemment. Il adapte ses préceptes au sein de son entreprise et permet ainsi à ses employés de continuer à travailler jusqu’à 70 ou 75 ans, à raison de 3 jours par semaine tout en étant rémunérés.

Travailler moins mais plus longtemps serait donc la clé pour booster l’économie des pays vieillissants ? En tout cas, les Malters bien avant les conseils de Mr Télécom, ont choisi d’aménager leur temps de travail pour mieux profiter de leur temps libre et ils ont bien raison ;)

Le débat est lancé, et vous vous en pensez quoi ?

Travailler chez Coworkshop c’est top !

La semaine dernière Alexandre, notre freelangelist préféré s’est rendu chez Coworkshop, près du canal pour travailler ! Bien qu’un peu déstabilisé par le fait de travailler hors du bureau et loin de nous il a beaucoup apprécié le coworking dans cet espace. En nous racontant son expérience, il nous explique que recréer ses habitudes de bureau et de travail dans un espace inconnu n’est pas chose facile. Sa première expérience de coworking lui a été très bénéfique et lui a permis d’apprendre beaucoup sur lui et sur sa manière de travailler avec ses collègues. En effet, travailler avec une équipe et à distance demande beaucoup de patience. Il faut également pour optimiser le travail avec ses collègues bien communiquer les informations entre chaque membre pour ne pas être bloqué dans nos tâches. Grâce à cette semaine passée chez Coworshop sa relation au travail est différente et, ce qu’il le plus apprécié c’est de pouvoir se concentrer plus amplement sur ses tâches.

Le Coworkshop est l’espace idéal pour les indépendants et freelances qui souhaitent travailler de façon nomade dans des bureaux pour quelques jours ou quelques heures ! En plus d’être bien placé, le cowork est entouré de bons petits restaurants et de commerces; avec ça impossible de manger la même chose tous les midis :) Dans ce coffice, l’ambiance est décontractée mais très studieuse et Lexie saura vous faire vous sentir comme chez vous très vite. Les petits plus de l’espace : une bulle téléphone pour passer ses coups de fil sans déranger ses voisins de l’open-space et des casiers sont à votre disposition. Petite particularité très appréciable, si vous avez besoin de stylo, feuilles et autres fournitures de bureau vous pouvez les acheter à l’accueil. Le café et le thé sont à volonté pour vous booster de bon matin !

Pour 4€ par heure, ou 20€ par jour vous pouvez profiter de ce bel espace ! Une fois que ce sera devenu votre deuxième maison vous pourrez y louer sans engagement un bureau à partir de 300€/mois :)

Marion

Connaissez-vous Sketch 3? (non, ce n’est pas une blague !)

Vous êtes designer, webdesigner, graphiste, mais vous ne connaissez pas encore Sketch ?

Une fois que vous aurez découvert ce logiciel vous ne pourrez plus vous en passer. Très intuitif et simple d’utilisation il vous permet de construire vos design très facilement. Synchronisés avec votre smartphones vous pouvez voir vos travaux en instantané et les adapter à la perfection à différents écrans et formats. Alors n’attendez plus, téléchargez Sketch et vous prendrez du plaisir à designer de belles choses !

Je ne vous en dis pas plus, si vous voulez découvrir et apprendre à utiliser ce logiciel rendez-vous le 25 septembre au Meet Up parisien, afin de rencontrer les équipes derrière Sketch.