Bien choisir son expert-comptable en tant que freelance

En tant que freelance avec un statut d’auto-entrepreneur, la comptabilité est relativement simple : vous déclarez votre chiffre d’affaires tous les trimestres et l’état en prélève 22%. Quand vous dépassez les seuils, vous quittez la micro-entreprise (et sa comptabilité simplifiée) : vous déclarez votre TVA, vos comptes annuels et payez des impôts. Vous pouvez faire votre propre comptabilité ou l’externaliser. Dans ce cas, seul un expert-comptable peut légalement s’en charger. Il vous accompagnera dans les moments importants : création d’entreprise, conseils de gestion, TVA, impôts.

Continuer la lecture de « Bien choisir son expert-comptable en tant que freelance »

Le dépassement des seuils pour une micro-entreprise

Le régime du micro-entrepreneur est idéal pour les freelances : création et fermeture simplifiées, pas de TVA à payer, 22% de cotisations sociales (seulement) et abattement de 34% à l’impôt sur le revenu. Si vous ne faites pas de chiffre d’affaires, vous ne payez rien. La micro-entreprise a tout de même deux plafonds : à partir de 33.200 € de chiffre d’affaires, vous payez la TVA à l’Etat. Au-delà de 70 000 € de CA deux années de suite, vous ne pouvez plus être micro-entrepreneur. Deux choix s’offrent à vous : passer en entreprise individuelle (automatique) ou créer une société.

Continuer la lecture de « Le dépassement des seuils pour une micro-entreprise »