« J’ai fait en 3 mois sur Malt la moitié de mon CA de toute l’année dernière »

Florent Morin, développeur senior iOS & web, a publié sur son blog un bilan de ces 3 premiers mois sur Malt. Comme il est assez sympa pour nous en donner l’autorisation, nous republions ici une partie son témoignage !

Florent Morin

 » Cela fait aujourd’hui un peu plus de 3 mois que je travaille avec Malt. Le moment idéal pour en tirer un premier bilan.

Le profil : une étape essentielle

La première chose à faire est d’avoir un profil bien fourni. Il faut jouer le jeu : les clients ont besoin de références.

Il ne suffit pas de mettre ses coordonnées, ses compétences et son tarif. Il faut donner au futur client toutes les chances d’avoir confiance en nous. Il s’agit donc de remplir :

  • sa présentation
  • ses compétences
  • les recommandations des clients
  • ses expériences (avec les compétences mises à profit et les dates qui vont bien)
  • ses formations / certifications
  • son portfolio si possible (surtout pour les métiers de créatifs)

Les recommandations des clients sont importantes : c’est un gage de confiance pour votre futur client.

Pour ma part, bien remplir mon profil a été déterminant : les effets ont été quasiment immédiats.

Déterminer un tarif juste

Il est essentiel de déterminer un tarif au plus juste. Pour cela, Malt met à disposition un baromètre qui vous permet de vous positionner en fonction des compétences des autres freelances de votre domaine.

Il faut également regarder les tarifs des autres freelances.

Sachant que, sur cette plateforme, les freelances au rabais n’ont pas leur place. Le service est relativement sérieux.

Être disponible

Dès que les premiers clients potentiels commencent à vous solliciter, il faut être réactif. Avoir rempli votre numéro de téléphone dans votre compte Malt vous permet de recevoir des alertes par SMS : relativement utile si on ne lit pas ses mails 800 fois par jour.

Plus vous répondrez vite aux clients potentiels, meilleur sera votre score.

Dans tous les cas, une réponse polie ne prend pas de temps. Il m’est parfois arrivé de répondre aussitôt en précisant juste ma disponibilité pour une réponse plus complète. Il y a toujours 2-3 questions récurrentes auxquelles on peut répondre pour ne pas laisser le client dans le brouillard. En général, c’est assez bien pris. Les clients comprennent que ma priorité est le projet en cours.

Sachant que si jamais vous n’avez vraiment pas de temps ou simplement que vous voulez prendre un break, vous pouvez vous mettre en « non disponible » pour ne plus être sollicité (vous n’apparaîtrez plus dans les résultats de recherche).

Le résultat concret

Sur ces 3 mois, j’ai obtenu 19 propositions de projets. Sur ces 19 propositions, j’en ai accepté 6. Sur des durées variables.

Au final, j’ai pu passer d’une tarification au forfait à une tarification au temps passé. Sans que cela ne pose aucun problème à mes clients.

Je suis passé de 15 jours de travail par mois à 20 jours (100 %).

Mon tarif par jour est passé de 400 € HT à 500 € HT, du fait d’une spécialisation plus forte. Ce qui fait que, malgré les frais de service d’Malt, je m’y retrouve largement.

Les missions sont super intéressantes. Je suis respecté en tant qu’expert. Mes clients sont contents et moi aussi. Ce qui a amélioré mon score.

Je peux gérer beaucoup plus facilement les projets : je n’ai plus à faire le dos rond systématiquement et je n’ai pas à courir après le paiement. Je suis systématiquement payé sous 48h.

Au final, je suis moins stressé et j’ai fait en 3 mois sur Malt un CA équivalent à 50 % de mon CA sur toute l’année dernière, et dans une des périodes les plus creuses de l’année. Uniquement via Malt.

Et ce CA est en progression, car j’ai une meilleure capacité à dégager du temps pour me former et ainsi mieux servir les intérêts de mes clients. C’est un cercle vertueux, aussi bien pour moi que pour mes clients.

Conclusion

En respectant bien les règles du jeu, la plateforme Malt peut être très profitable pour nous. D’autant que Malt ajoute progressivement de plus en plus d’outils simplifiant la vie des freelances.  »

Pour lire son bilan en intégralité, c’est par ici

Utilisation d’Malt, vie de freelance, conseils : vous aussi, partagez votre expérience avec la communauté ! Contactez-nous à cm@malt.com

 

[btn type= »default or primary or success or info or warning or danger or link » link= »https://www.malt.fr/profile/florentmorin »]Voir le profil de Florent Morin[/btn]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *